Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aides aux étudiants : où en est-on dans les communes du Loiret ?

-
Par , France Bleu Orléans

Plusieurs communes du Loiret ont annoncé des aides financières pour les étudiants, pour les aider à surmonter la crise. Après les annonces, France Bleu Orléans fait le point sur l'avancée des versements.

Plusieurs communes du Loiret ont annoncé des aides pour les étudiants, frappés par la crise économique.
Plusieurs communes du Loiret ont annoncé des aides pour les étudiants, frappés par la crise économique. © Maxppp - Sophie Spiteri/PHOTOPQR/LA PROVENCE

Après les grandes annonces, c'est l'heure d'un premier bilan ! Plusieurs communes du Loiret ont promis des aides pour les étudiants, qui fautes de petits boulots, sont particulièrement frappés par la crise économique. Orléans, Saran, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Ingré et Semoy ont ainsi débloqué un budget, avec des aides comprises entre 100 et 500 euros, mais les conditions d'accès sont très différentes en fonction des villes. Les démarches pour faire ces demandes sont détaillées sur les sites internet de chaque commune. 

De nombreuses demandes

Saint-Jean-de-la-Ruelle est la première des communes du Loiret à avoir débloqué des fonds, 100 euros par étudiant de moins de 26 ans.  Ce dispositif mis en place du 4 janvier au 28 février a permis à 357 étudiants d'en bénéficier, se félicite la mairie, pour qui cela représente donc 35 700 euros. "Je tiens à rappeler que c'est un engagement important dans le budget de Saint-Jean-de-la-Ruelle", précise l'adjoint au maire en charge des solidarités, Fabien Rivière da Silva. "Nous n'avons pas voulu mettre de critère pour l'obtention de cette bourse, puisque le fait d'obtenir un stage ou un boulot étudiant, c'est extrêmement compliqué en cette période, et nous voulions accompagner l'ensemble des familles."

D'autres communes, Ingré, Saran et Semoy ont fait le choix de verser 100 euros aux non boursiers et 150 aux bénéficiaires d'une bourse. A Ingré, 146 dossiers ont été traités au total, dont 36 boursiers. Cinq, dossiers, où il manque des pièces, sont toujours en instruction. A Saran, étudiants et apprentis ont jusqu'à la fin du mois pour se faire connaitre. Selon les derniers chiffres en date, sur les 450 dossiers attendus par la mairie, 291 dossiers complets ont été déposés et 192 demandeurs (dont 91 boursiers) ont reçu l'aide financière sur leurs comptes, ce qui représente 23 750 euros. Enfin à Semoy, les jeunes ont encore un peu de temps pour réaliser les démarches, jusqu'au 15 avril. Pour le moment 33 dossiers ont été acceptés, pour un montant total de 3850 euros : la ville a d'ailleurs prévu une enveloppe de 10 000 euros. 

A Orléans, une aide plus importante, mais sous conditions de ressources

A Orléans le dispositif est encore un peu différent. Le montant de l'aide maximum est plus élevé, jusqu'à 500 euros, mais celle-ci est conditionnée à des conditions de ressources de l'étudiant ou de ses parents. Cela peut "concerner le logement, la santé, les équipements ou les besoins de première nécessité", indique la mairie. Une première commission, sur neuf dossiers était prévue ce jeudi, elle se réunira chaque semaine. "Depuis la mise en place du fonds d’aides, la Ville d’Orléans reçoit entre 5 et 10 appels par jour pour la constitution du dossier, les appels concernent principalement des demandes d’aides pour le logement", poursuit la municipalité. Au total, 20 000 ont été budgétisés. 

Autre dispositif mis en place par la mairie d'Orléans, un soutien psychologique auprès de professionnels. Les rendez-vous peuvent se dérouler en présentiel ou en distanciel. Les demandes se font via téléphone au 07 68 92 01 11.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess