Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'incendie d'Aigues-Mortes était-il volontaire ?

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Une enquête pour "incendie volontaire" vient d'être confiée aux gendarmes de la section de recherche de Nîmes, après le feu qui a ravagé un entrepôt dimanche dernier à Aigues-Mortes.

Le feu de hangar dans la zone industrielle d'Aigues-Mortes  (Gard)
Le feu de hangar dans la zone industrielle d'Aigues-Mortes (Gard) - SIDS 30

Dimanche dernier un incendie a ravagé un bâtiment situé dans une zone industrielle d'Aigues-Mortes (Gard). Les flammes étaient telles, et surtout les nuages de fumée, que le feu a été vu à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. Au total, sont partis en fumée 4000 m² à l’intérieur desquels étaient installés notamment la fameuse marque de vêtements du Grau du Roi, "Little Marcel".

Les sapeurs-pompiers avaient dû lutter plusieurs heures pour circonscrire l'incendie. Les policiers s'appuyant sur les expertises sont persuadés que cet incendie n'est pas dû au hasard. Une enquête pour "incendie volontaire" vient d'être confiée aux gendarmes de la section de recherche de Nîmes

Il y a plusieurs départs de feu dans et autour du bâtiment. Y compris - confie une source - des départs de feux de diversion. Les flammes prennent de l'ampleur près des maisons retenant prioritairement l'attention des sapeurs-pompiers - quelques unes ont d'ailleurs été vidées de leurs occupants - pendant que d'autres se déclarent dans le bâtiment. L'intention criminelle semble avérée. 

Le sinistre a ravagé la totalité des stocks - apparemment du cartonnage et des documents administratifs - appartenant à trois sociétés, et selon nos informations l'une d'entre-elles fait l'objet d'une enquête judiciaire et fiscale très poussée depuis des mois.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess