Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq membres d'une même famille tués par balle dans l'Aisne

mardi 31 octobre 2017 à 12:15 - Mis à jour le mardi 31 octobre 2017 à 16:43 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Cinq personnes - un couple et ses trois enfants - ont été retrouvées mortes dans une maison, ce mardi matin à Nouvion-et-Catillon au sud de Saint-Quentin (Aisne). Elles sont toutes mortes par balle.

Le couple et les trois enfants ont été retrouvés dans le domicile familial.
Le couple et les trois enfants ont été retrouvés dans le domicile familial. © AFP - François Nascimbeni

Un couple et ses trois enfants ont été retrouvés morts, ce mardi à Nouvion-et-Catillon, dans l'Aisne. Il s'agit d'un couple et de ses trois enfants âgés de 12,18 et 20 ans. Tous sont décédés par arme à feu.

Le père "aurait abattu son épouse et ses enfants"

Vers 8h15, "les gendarmes ont été informés de la découverte de cinq corps dans une maison". Ces corps avaient été découverts par "trois salariés du père de famille, inquiets de ne pas le voir sur l'exploitation agricole", a expliqué le parquet de Laon dans un communiqué. "L'enquête ne fait que débuter, mais l'hypothèse d'un drame familial fait partie des pistes étudiées", précise le texte."Le père de famille (âgé de 47 ans, ndlr) aurait abattu son épouse (47 ans également, ndlr) et ses enfants avec un fusil de chasse avant de retourner l'arme contre lui". Les secours ont tenté en vain de réanimer deux des victimes.

Pour le moment, les enquêteurs n'ont retrouvé "aucun écrit" et "le mobile reste en l'état inconnu".

Enquête ouverte pour "homicides volontaires aggravés"

Selon une riveraine rencontrée par l'AFP, il s'agissait "de gens très sympathiques", "bien connus du village", du fait "de l'activité d'éleveur de porcs du mari". "C'étaient de bons voisins qui habitaient dans le village depuis plusieurs années", a confié un autre riverain. Selon la chambre d'agriculture du département, le couple d'exploitants était installé là depuis longtemps, possédait au moins 250 hectares de cultures et des ateliers industriels porcins. Il employait plusieurs salariés.

Mardi après-midi, les gendarmes étaient toujours sur place pour sécuriser l'imposante propriété familiale avec dépendance en brique rouge, au fond d'une rue sans issue, derrière la forêt. Les investigations, ouvertes pour "homicides volontaires aggravés", ont été confiées à la brigade de recherches de Laon et à la section de recherches d'Amiens.

  - Aucun(e)
-