Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Aix-les-Bains : la famille de la fillette morte après une grippe va porter plainte "pour savoir"

lundi 5 février 2018 à 20:17 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La famille de la petite Lissana, trois ans, morte à l'hôpital d'Aix-les-Bains (Savoie) la semaine dernière après avoir contracté une grippe, annonce qu'elle va porter plainte "pour savoir ce qui s'est passé". Les grands-parents que nous avons rencontrés racontent les dernières heures de la fillette.

La petite Lissana avait trois ans à peine
La petite Lissana avait trois ans à peine -

Aix-les-Bains, France

Ils ont encore la voix tremblante, les yeux rougis, mais beaucoup de courage. 

Deux jours après les obsèques de leur petite fille à l'hôpital d'Aix-les-Bains, les grands-pères de Lissana ont reçu France Bleu Pays de Savoie. Patrick Tuloup et Philippe Gandoin se font les porte-paroles respectivement de leur fils et de leur fille qui viennent de perdre leur enfant. 

Une plainte pour avoir accès au dossier

Ils annoncent que la famille de la petite fille va porter plainte "pour comprendre ce qui s'est passé". Pour eux, c'est la seule façon d'avoir accès à l'autopsie de Lissana qui a eu lieu jeudi dernier à Grenoble, et aux résultats d'autres examens médicaux (notamment un scanner et une prise de sang réalisée dès le décès de la fillette à l'hôpital). La famille va contacter un avocat lyonnais pour porter son dossier.

La grippe diagnostiquée la veille par un médecin généraliste

La petite Lissana a été amenée aux urgences de l'hôpital d'Aix-Les-Bains dans la nuit de lundi à mardi la semaine dernière souffrant de fortes fièvres. Elle est décédée une heure plus tard. 

D'après la famille, le papa avait déjà amené la petite fille très fiévreuse dès le dimanche matin à la maison médicale d'Aix-Les-Bains. Le médecin qui les a reçus a alors diagnostiqué une grippe en prévenant le papa "que des pics de fortes fièvres allaient survenir", explique le Grand-père Patrick. 

Les journées de dimanche puis de lundi se passent alors plutôt normalement, avec une petite fille malade "mais qui joue avec sa maman quand elle ne dort pas", racontent toujours les grands-parents. 

Des vomissements, des diarrhées et de très fortes fièvres ont été signalés au Samu d'après la famille

C'est quand Lissana  fait effectivement de gros pics de fièvre jusqu'à plus de 40° (40,8° selon la famille) dans la nuit de lundi à mardi que le Samu est contacté. La maman raconte notamment des vomissements, des diarrhées et une respiration haletante. La discussion a duré précisément huit minutes  entre 2h38 du matin et 2h46 selon le relevé téléphonique de la maman. L'opérateur n'a pas envoyé de médecin sur place et aurait déclaré selon la famille qu'il n'y avait "aucune notion d'urgence et qu'on pouvait attendre le lendemain matin". 

"Pour nous il y a au moins négligence et laxisme"- Patrick, le grand-père

Face à ce refus, la maman emmène sa fille par ses propres moyens aux urgences, où elle mourra une heure plus tard. 

Aujourd'hui c'est une famille en colère que nous avons rencontrée, mais aussi des personnes éplorées qui veulent comprendre ce qui s'est passé et savoir s'il y a eu des fautes ou des négligences. 

"S'ils étaient intervenus, ils auraient pu l'oxygéner tout de suite (...) on veut comprendre"-Philippe, le grand-père

"Il s'agit aussi de "déculpabiliser les parents", explique le grand-père Patrick Tuloup. "La maman a fait tout ce qu'il fallait, la petite fille a vu un médecin la veille et le Samu a été appelé". 

Au moment du décès de la fillette France Bleu Pays de Savoie a contacté le centre hospitalier métropole Savoie dont dépend l'hôpital d'Aix-Les-Bains. Le centre hospitalier ne fait aucun commentaire pour l'instant.  

Ce mardi matin, une semaine après le décès de la petite fille, la famille de Lissana annonce que l'hôpital vient de les appeler pour leur proposer une rencontre. Cette rencontre est repoussée  pour l'instant par les parents qui veulent en savoir plus sur l'enquête interne menée à l'hôpital, concernant la prise en charge de la fillette.

Les bandes sonore du Samu ont été saisies

Le centre hospitalier métropole Savoie publie un communiqué affirmant que « l'équipe médicale et soignante des urgences d’Aix-les-Bains, qui a tenté de sauver la fillette âgée de trois ans dans la nuit de lundi à mardi dernier est très touchée par ce drame, car même pour des médecins urgentistes et des soignants ayant l’habitude de côtoyer la mort, les circonstances de ce décès touchant plus particulièrement une enfant sont très difficiles à vivre".

L'hôpital reste dans l'attente des résultats de l'autopsie 

"Pour l’heure, la Direction de l’hôpital ne dispose d’aucune information sur les causes exactes du décès de l’enfant et reste dans l’attente des conclusions de l’autopsie réalisée. Par ailleurs, à ce stade de la procédure, les bandes enregistrées au SAMU ont été saisies et dès lors, on ne peut y faire référence».