Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Ajaccio : un mort et un blessé à Mezzavia ce dimanche soir

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu

Deux hommes ont été visés par des coups de feu, au pôle commercial de Suartellu. L'un d'eux "très sérieusement" blessé à l'arrivée des secours est décédé dans la nuit. Plusieurs témoins ont assisté à la scène.

Une voiture de police. Illustration
Une voiture de police. Illustration © Radio France - Radiofrance

Les secours indiquent avoir été alertés vers 22h20. Le parquet confirme que deux hommes, l'un âgé d'une trentaine et l'autre d'une quarantaine d'années, ont été touchés par des tirs, ce dimanche soir, à l'entrée de la ville, au lieu-dit Suartellu. Le plus âgé, grièvement atteint, est décédé dans la nuit. Il se trouvait en état d'urgence absolue à l'arrivée des secours qui ont tenté de le réanimer sur les lieux de la fusillade. Le second, touché au bras, a été pris en charge à l'hôpital d'Ajaccio. Les deux hommes se trouvaient, selon les premières informations recueillies sur place, à la terrasse d'une brasserie.

Le parquet, via le substitut du procureur Sylvain Darchy, précise, concernant leur identités, que les deux victimes de ces tirs n'étaient "pas des personnalités qui ressortent", indiquant cela dit procéder encore à cette heure à des vérifications. La police judiciaire a été saisie de l'enquête très rapidement. Les premiers éléments recueillis feraient état de l'utilisation d'une arme semi-automatique de calibre 45. On ignore si un ou plusieurs individus ont fait feu, et combien de coups de feu ont été tirés. "La balistique est toujours en cours d'examen sur place", précisait cette nuit le parquet. 

Témoins de la scène, plusieurs personnes ont été choquées, et même victimes de malaises, dont une femme enceinte. Elles ont elles aussi été prises en charge par les véhicules de secours et d'assistance aux victimes du service d'incendie et de secours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess