Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans

Ajaccio : une mise en examen après un accident mortel de la circulation

-
Par France Bleu RCFM

Un jeune homme d’une vingtaine d’année a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire après l’accident mortel de la circulation survenu samedi matin à Ajaccio.

Voiture de gendarmerie.
Voiture de gendarmerie. © Maxppp

Après l’accident mortel de la circulation, survenu boulevard Pascal Rossini à Ajaccio, dans la nuit de samedi à dimanche, un jeune automobiliste, d’une vingtaine d’année, a été mis en examen, mais placé sous contrôle judiciaire.  

Le jeune automobiliste, qui s'était rendu à la police cette semaine, a été mis en examen ce jeudi 28 mai pour « délit de fuite, refus de porter secours et usage de stupéfiant ». L'homme a été placé sous contrôle judiciaire.

Le juge d'instruction n'a ainsi pas complètement suivi les réquisitions du parquet qui souhaitait une mise en examen pour homicide involontaire précise Xavier Bonhomme, le procureur de la République d'Ajaccio : " Le juge d’instruction a considéré qu’il n’y avait pas d’éléments suffisants pour le mettre en examen du chef d’homicide involontaire et l’a mis en examen du chef de « délit de fuite  » et de deux autres chefs d’ « omission de porter secours et d’usage de stupéfiant  ». Il a été placé sous contrôle judiciaire alors que l’on avait demandé son placement en détention provisoire.

Il s’est présenté plusieurs jours après les faits. Il explique avoir paniqué sur le coup. Il a pris la fuite après avoir été sur les lieux durant quelques instants. Pris de remords, il s’est présenté au commissariat de police dans un premier temps et en raison de ses liens familiaux avec une personne qui travaille au commissariat de police, j’ai décidé de confier l’enquête à la gendarmerie nationale.

Nous avons pour l’instant des conclusions du médecin qui a pratiqué l’autopsie du corps de la  victime. Il estime que le décès de la victime est consécutif au deuxième choc, ce heurt par le véhicule de l’auteur sur cette victime. "  

18h/ Faits Divers - Bonhomme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess