Faits divers – Justice

Alain Chevallier (UFAP-UNSA) : "notre prison est une passoire !"

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère mardi 15 avril 2014 à 9:19

La suppression des fouilles corporelles systématiques après les parloirs entraînerait une hausse des trafics en prison.
La suppression des fouilles corporelles systématiques après les parloirs entraînerait une hausse des trafics en prison. © Maxppp

Depuis la suppression des fouilles corporelles systématiques après les parloirs, le trafic d'alcool, de cannabis, de téléphone portable, a considérablement augmenté dans les maisons d'arrêt de Varces et de Saint-Quentin-Fallavier. Les personnels pénitentiaires s'en inquiètent.

Alain Chevallier, délégué UFAP-UNSA pour la région Rhône-Alpes et représentant des personnels de Saint-Quentin-Fallavier, alerte sur la hausse des trafics en tous genres au sein de son établissement. Il revient aussi sur le climat explosif qu'a vécu l'établissement il y a quelques mois et sur les promesses des élus à ce moment là. Alain Chevallier évoque aussi la question des repas hallal dans les prisons.

L'invité de la rédaction de France Bleu Isère

Partager sur :