Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Nordahl Lelandais

Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais : "Nous ne faisons pas appel"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Berry

Nordahl Lelandais a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle mardi par la cour d'assises de la Savoie pour le meurtre d'Arthur Noyer. Au terme de cette septième journée d'audience, son avocat, Alain Jakubowicz a précisé qu'e son client ne ferait pas appel du jugement.

C'est au terme de sept jours de procès devant la cour d'assises de la Savoie, à Chambéry, que Nordahl Lelandais a été reconnu coupable du meurtre d'Arthur Noyer, condamné à 20 ans de réclusion criminelle, assorti d'une période de sûreté des deux tiers de la peine. Les jurés ont considéré que Nordahl Lelandais avait volontairement donné la mort à Arthur Noyer dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Après sept heures de délibéré, Nordahl Lelandais est resté impassible devant la cour, mains jointes et chemise blanche. 

Un peu plus tôt mardi après-midi, Thérèse Brunisso, l'avocate générale avait requis une peine de 30 ans de réclusion criminelle soit la peine maximale encourue. Après les avocats de la défense, Nordahl Lelandais avait présenté "ses excuses" à la famille d'Arthur Noyer et demandé également pardon. "Je sais que le pardon n’est pas une formule magique mais pour moi il est nécessaire", a-t-il déclaré.

"Nordahl Lelandais est surtout soulagé que ce procès soit terminé" - Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais

Il n'y aura pas d'appel

Alain Jakubowiz, qui ne s'était pas exprimé avant et pendant ce procès, a donc pris la parole au terme de l'énoncé du verdict, devant le palais de justice de Chambéry pour annoncer, notamment qu'il n'y aurait pas d'appel à ce jugement. "Nous ne ferons pas appel, nous n'allons pas maintenant sonder les âmes, voilà c'est tout...", explique sèchement l'avocat. "Un procès comme celui-ci est une épreuve pour tout le monde, pour tout les acteurs."

Une part d'humanité

"Il n'y a pas de victoire et il n'y a pas de défaite. C’est un procès qui s’est déroulé dans l’enceinte de justice et ce fut un beau moment de justice. Satisfait, pas satisfait ? Je n’ai pas été suivi dans ce que j’ai plaidé, et il y avait matière. Il faut l’accepter, c’est la justice, elle a été rendue. Pour moi, avant tout, un procès d’assises, c’est un moment d’humanité, de sérénité. Et c’est vrai que les différents acteurs et notamment la famille Noyer, que j’ai saluée, ont contribué à montrer ce qu’est réellement la justice."

Le doute, ce "petit reste"

Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais, a aussi évoqué la petite part de doute qui a pu flotter dans ce procès, peut-être parmi les jurés sur certains éléments. "Je n'ai pas défendu la défense, j'ai défendu un dossier. Et ce que je pense profondément c'est que dans un autre cas, il y a toujours ce "petit reste", et je l'ai dit depuis le début qu'il y aurait toujours ce "petit reste", et il y eu ce "petit reste"

"Le  plus important c’est que la famille Noyer et la famille Lelandais sortent d’ici en se disant : justice a été rendue." - Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais

"Le simple moment où monsieur Noyer, traverse la barre et vient tendre la main et les bras Madame Lelandais, qui est une maman, et bien déjà cela, c’est une victoire de la justice.  On a jugé un homme et il a été condamné. Ça ne méritait pas d’avantage et c’est ce qui été prononcé. On sait qui a on défendu, on sait qu’il y aura un nouveau procès, mais on voulait qu’il soit jugé sur ce qu’il a fait. Le  plus important c’est que la famille Noyer et la famille Lelandais sortent d’ici en se disant : justice a été rendue."

Également impliqué dans la mort de Maëlys en août 2017, qui a plané dans les débats tout au long de ce procès sur le meurtre d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais devrait comparaître pour cette affaire devant la cour d'assises de l'Isère en 2022.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess