Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Alerte à la bombe à Argelès-sur-mer : un suspect interpellé

jeudi 9 août 2018 à 14:27 Par Baptiste Guiet et Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu Roussillon

Après l'évacuation de plusieurs centaines de personnes mercredi d'un camping d'Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), l'auteur de la fausse alerte à la bombe a été interpellé dans la foulée à Rouen.

Près de 70 militaires ont été mobilisés pour la fouille du camping
Près de 70 militaires ont été mobilisés pour la fouille du camping © Radio France - Tanguy Bocconi

Argelès-sur-Mer, France

L'enquête aura été rapide. Après l'évacuation du camping Taxo les Pins à Argelès-sur-Mer, l'auteur présumé du coup de fil malveillant a ensuite été identifié. Il s'est de lui même présenté à la gendarmerie de Boos ( Seine Maritime ) dans la banlieue de Rouen, ce mercredi vers 18H00. C'est son fils qui l'a sommé de se rendre. L'homme qui réside dans l'Eure a aussitôt été placé en garde à vue en Normandie. "C'est un Français qui n'est pas de confession musulmane, ni converti. Il a profité d'un contexte de menace terroriste. Il a agi par esprit de vengeance vis-à-vis de sa compagne. Il voulait l'enquiquiner", explique une source proche de l'enquête. Le couple traverse une grave crise. 

Le suspect hospitalisé

L'homme âgé de 49 ans a été très vite placé en milieu spécialisé dans le cadre d'une hospitalisation sous contrainte, en raison de son état . Il souffrirait de graves troubles psychiatriques. Il est sous suivi, mais il avait subitement arrêté son traitement lundi dernier. C'est le parquet de Rouen qui est chargé de l'enquête. Il va ordonné plusieurs expertises médicale pour savoir si l'homme est accessible à une sanction pénale. 

Les gérants du camping avaient reçu mercredi un appel anonyme d'un homme affirmant : "Une bombe va exploser dans trois heures, Inch Allah." Quelque 70 militaires ont été mobilisés et près de 600 vacanciers ont dû être évacués du camping pendant quelques heures.