Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Alerte à la bombe à l'hôpital de Dunkerque, une femme maîtrisée

mercredi 7 novembre 2018 à 12:05 - Mis à jour le mercredi 7 novembre 2018 à 13:52 Par La rédaction de France Bleu Nord, France Bleu et France Bleu Nord

Les urgences de l'hôpital de Dunkerque ont été évacuées ce mercredi à la suite d'une alerte à la bombe. Une femme menaçait de se faire exploser. Elle a été maîtrisée par les forces de l'ordre.

Les urgences ont été évacuées ce mercredi à Dunkerque à la suite d'une alerte à la bombe.
Les urgences ont été évacuées ce mercredi à Dunkerque à la suite d'une alerte à la bombe. © Maxppp - Marc Demeure

On ne pouvait plus accéder ce mercredi midi aux urgences de l’hôpital de Dunkerque à la suite d'une alerte à la bombe. Une femme s'est présentée à l'accueil avec des valises affirmant qu'il y avait des explosifs à l'intérieur. Elle a été maîtrisée par la police.  

Un important dispositif de secours a été déployé. Les pompiers, les CRS, ainsi que le Raid, unité d'élite de la police, ont été mobilisés.Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de l'hôpital et une opération de déminage a été déclenché.

« Ce matin, une personne s'est présentée aux urgences du centre hospitalier de Dunkerque. Au vu des menaces qu'elle a proférées, l'hôpital a alerté les services de police », précise le communiqué de la préfecture. Et d'ajouter que  « la personne est à présent maîtrisée »

La prise en charge des urgences a momentanément été transférée sur Calais et Grande-Synthe, en fonction des pathologies. L'enquête judiciaire déterminera les circonstances précises de cet acte. 

Aucun engin explosif n'a été découvert par les démineurs. Le périmètre de sécurité a été levé un peu avant 13h. 

  - Aucun(e)
-