Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Alerte à la pollution de l'air à l'ozone ce jeudi en Seine Maritime et dans l'Eure

mercredi 25 juillet 2018 à 15:13 Par Delphine Garnault, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'association ATMO qui surveille la qualité de l'air émet ce mercredi un avis qui prévoit un dépassement du seuil d'information et de recommandation pour une pollution de l'air liée à l'ozone pour ce jeudi.

En période pollution, il est recommandé de favoriser les déplacements en transports en commun.
En période pollution, il est recommandé de favoriser les déplacements en transports en commun. © Radio France - Francis Gaugain

Seine-Maritime, France

Attention à la pollution dans nos départements. ATMO Normandie, l'organisme qui surveille la qualité de l'air, prévoit un dépassement du seuil d’information et de recommandation pour une pollution de l'air liée à l’ozone, jeudi 26 juillet, en Seine-Maritime et dans l'Eure.

Les asthmatiques et diabétiques sont les plus touchés

L'association ATMO recommande aux personnes les plus vulnérables et les plus sensibles tels que les femmes enceintes, les jeunes enfants, les asthmatiques mais aussi les diabétiques de :

  • limiter les sorties durant l’après-midi, les activités physiques et sportives intenses en plein air,
  • respecter leur traitement médical,
  • prendre conseil auprès d'un pharmacien ou de consulter un médecin, en cas de symptômes ou d’inquiétude,
  • il n'est pas nécessaire de modifier les pratiques habituelles de ventilation et d’aération mais il ne faut pas aggraver les effets de cette pollution en ajoutant des facteurs irritants : fumée de tabac, utilisation de solvants, exposition aux pollens de saison.

Privilégier le covoiturage et les transports en commun

Afin de contribuer à la réduction des émissions d’ozone, Fabienne Buccio , la préfète de la Seine-Maritime et de la région Normandie, recommande également : 

  • aux usagers de la route, de privilégier le recours au covoiturage ; de favoriser les déplacements en transports en commun, ainsi qued’abaisser leur vitesse de 20 km/h sur les quatre voies et les autoroutes.
  • aux particuliers, de reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage. 
  • aux entreprises de travaux publics, de mettre en place sur les chantiers des mesures visant à réduire les émissions de poussières ; d’éviter d’utiliser les groupes électrogènes sauf raison de sécurité.
  • aux entreprises et administrations, d’adapter les modalités de travail de leurs agents. Si  les moyens le permettent, le recours au télétravail à l’audio conférence ou à la visioconférence est recommandé. 
  • aux agriculteurs et éleveurs, de suspendre la pratique de l’écobuage et les opérations de  brûlage à l’air libre des sous-produits agricoles et de ne pas utiliser de groupes électrogènes sauf nécessité pour l’activité agricole.
  • aux maires, de relayer ces recommandations sanitaires et comportementales auprès des  responsables des établissements communaux et notamment des écoles maternelles et primaires ; de prendre toutes les dispositions susceptibles de favoriser les modes de déplacement moins polluants (gratuité du stationnement résidentiel, mesures d’incitation à  l’utilisation des transports en commun et du covoiturage, etc).