Faits divers – Justice

Alerte enlèvement : Nathael retrouvé sain et sauf dans le Vaucluse

Par Aude Raso, Arnaud Racapé et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne et France Bleu vendredi 19 août 2016 à 22:35 Mis à jour le samedi 20 août 2016 à 11:20

Nathaël a été retrouvé sain et sauf dans le Vaucluse au côté de son père
Nathaël a été retrouvé sain et sauf dans le Vaucluse au côté de son père © Maxppp - Sebastien JARRY

L'alerte enlèvement avait été déclenchée vendredi soir. Un jeune garçon de 9 ans avait été enlevé par son père à Romenay en Saône-et-Loire. Il a été retrouvé en bonne santé près d'Avignon, a annoncé le parquet de Mâcon samedi matin.

Vous l'avez sans doute vue ou entendue sur les antennes de France Bleu, cette fameuse alerte enlèvement, dispositif du ministère de l'intérieur destiné à agir au plus vite après un kidnapping. Ce dispositif vient à nouveau de montrer son efficacité, puisque le jeune Nathael, 9 ans, a été retrouvé sain et sauf ce samedi matin à 8 heures.

L'enlèvement avait eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi chez les grands-parents paternels de l'enfant à Romenay en Saône-et-Loire. Et c'est dans le Vaucluse, dans le secteur de Bédarrides, pas très loin du domicile du père, que des témoins ont aperçu le fuyard. Des témoins qui ont immédiatement alerté les autorités.

On aurait pu craindre une espèce de fuite en avant de la part de ce père

Ce samedi matin, Frédéric Jacques, vice-procureur de la République de Mâcon, organisait une conférence de presse dans les locaux de la gendarmerie de Charnay-les-Mâcon. Selon lui vu le profil du père, qui avait déjà enlevé son enfant une première fois en 2012, il y avait urgence à agir :

"On pouvait effectivement se poser des questions, peut-être pas sur une issue fatale, mais en tout cas sur des traitements qui auraient pu être dangereux. On aurait pu craindre une espèce de fuite en avant de la part de ce père. On pouvait avoir un doute sur une intention homicide, mais on craignait surtout un mode de vie qui soit tout à fait incompatible avec des conditions d'éducation. C'est ça qui a justifié l'alerte enlèvement, notamment le fait que ce père avait immédiatement coupé son téléphone portable, rendant la géolocalisation impossible, qui a un profil psychologique relativement instable, et qui n'avait pas non plus l'intention de respecter les décisions de justice qui le privaient temporairement des prérogatives de l'autorité parentale."

Le père va désormais être jugé en correctionnelle. Parce que l'enfant a été retrouvé en moins de sept jours. Il est actuellement en garde à vue à Avignon mais va être conduit dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie de Dijon.