Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Alerte enlèvement : le petit Rifki retrouvé "sain et sauf" en Gironde, son ravisseur présumé interpellé

dimanche 16 août 2015 à 15:36 - Mis à jour le dimanche 16 août 2015 à 22:01 Par Alexandre Blanc et Germain Arrigoni, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Gironde

Rifki, l'enfant de 4 ans enlevé samedi à Rennes, a été retrouvé en vie ce dimanche à Libourne, en Gironde selon le procureur. Le ravisseur présumé a été interpellé.

Le petit Rifki
Le petit Rifki © Police Nationale

L'histoire se termine bien. 24h après l'enlèvement de Rifki dans le centre de Rennes, l'enfant de 4 ans a été retrouvé "sain et sauf" dimanche en début d'après-midi en Gironde. 

"L'enfant a été découvert à Libourne, il est en en bonne santé apparente, il va être examiné par des médecins", a précisé le procureur de la République de Rennes.

Le ravisseur présumé interpellé à la gare grâce à un voyageur

Le suspect a été interpellé en gare de Libourne en début d’après-midi. Il se trouvait avec Rifki à bord d’un TGV Paris-Bordeaux. Un voyageur les a reconnus grâce au signalement et a appelé la police.Le contrôleur a bloqué les portes pour éviter que le suspect ne prenne la fuite avec l’enfant. Les gendarmes sont montés à bord du train pour arrêter l'homme, plutôt amorphe, qui n’a opposé aucune résistance. L’interpellation aura duré une vingtaine de minutes.

Bientôt entendu par la police judiciaire

Le ravisseur présumé est bien celui dont il est question dans l’alerte enlèvement. Ahmed, de couleur noire, 25 ans environ, 1 mètre 70. L’homme qui partageait un logement à Rennes avec la mère et l’oncle de Rifki depuis quelques jours. Il est en garde à vue. Et doit être transféré à Bordeaux pour être entendu par la police judiciaire. 

L'alerte enlèvement lançée dimanche matin est donc levée. Devant le commissariat de police de Rennes, une quinzaine de personnes de la communauté comorienne dont est originaire le petit garçon ont manifesté leur joie après l'annonce du procureur.