Faits divers – Justice

Alerte à la bombe à Saint-Priest-en-Jarez : un mauvais poisson d'avril

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 1 avril 2014 à 12:44

Les riverains ont été évacués pendant deux heures par précaution.
Les riverains ont été évacués pendant deux heures par précaution. © Radio France

Des habitants ont été évacués par prévention ce mardi à Saint-Priest-en-Jarez, près de Saint-Étienne. La circulation a été coupée dans toute une rue à cause d'une bouteille de gaz placée devant la porte d'un restaurant. Des experts de la police scientifique sont intervenus. Il s'agissait d'une fausse alerte.

La police scientifique a investi une partie de Saint-Priest-en-Jarez (Loire), tout près de Saint-Étienne, ce mardi. Des habitants ont été évacués par prévention suite à la découverte, au petit matin, d'une bouteille de gaz placée devant la porte d'un restaurant. Était-ce une farce du 1er avril ? Il s'agissait  en tout cas d'une fausse alerte.

Un sac poubelle, des clous, une bouteille de gaz

Les patrons du restaurant "Le Petit Forez" ont découvert mardi matin devant leur restaurant un sac poubelle qui bloque la porte de leur établissement. Ils l'ouvrent et découvrent à l'intérieur une bouteille de gaz, des clous, un réveil, autant d'objets qui peuvent laisser penser à une minuterie et un détonateur. Les deux commerçants appellent alors la police qui trouve l'engin suffisamment suspect pour envoyer la photo aux démineurs de Lyon.

Un quartier est bouclé pour une farce ?

Les habitants ont été évacués et la circulation arrêtée dans un périmètre de cent mètres autour du restaurant. Les couverts n'ont pas pu être dressés, pas de service et chômage technique. Tout cela à cause -peut être- de ce qui ressemblerait à un poisson d'avril. La police scientifique a relevé des empreintes pour retrouver le blagueur et placé la bouteille sous scellé bien décidé à le retrouver.

La police scientifique sur place prend les empreintes  - Radio France
La police scientifique sur place prend les empreintes © Radio France - Sandrine Morin

Alerte à la bombe à Saint-Priest-en-Jarez : un poisson d'avril ? (Sandrine Morin)