Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Alexandre Benalla annonce vouloir rendre ses passeports diplomatiques "dans les prochains jours"

dimanche 30 décembre 2018 à 10:25 Par Aurore Jarnoux, France Bleu

Alexandre Benalla s'exprime ce dimanche matin dans les colonnes du Journal du Dimanche. Et l'ancien conseiller de l'Elysée assure qu'il va rendre ses passeports diplomatiques "dans les prochains jours". Il précise les avoir utilisés uniquement "par confort personnel".

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat.
Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat. © Maxppp - Olivier Corsan

Paris, France

Une polémique "complètement disproportionnée" : c'est par ces mots qu'Alexandre Benalla réagit ce dimanche matin dans les colonnes du Journal du Dimanche à l'affaire autour de ses passeports diplomatiques. On lui reproche en effet de les avoir conservés après son licenciement de l'Elysée, et surtout de les avoir utilisés lors de voyages, notamment au Tchad au début du mois de décembre.

Alexandra Benalla assure qu'il va restituer ses passeports "dans les prochains jours".  Il dit également être "satisfait que la justice puisse désormais mettre un terme aux rumeurs et aux insinuations qui courent sur mon compte". L'ancien chargé de mission souhaite "qu'on [le] considère comme un justiciable ordinaire, ni plus ni moins".

Des passeports utilisés pour son confort personnel

Alors, Alexandre Benalla l'admet, il a "peut-être eu tort de [se] servir de ces passeports". Mais il tient à préciser : "je ne l'ai fait que par confort personnel, pour faciliter mon passage dans les aéroports".

En aucun cas, je ne les ai utilisés pour mes affaires. Je ne vois d'ailleurs pas à quoi ils auraient pu me servir..." - Alexandre Benalla

L'ancien conseiller explique par ailleurs avoir bien redonné les documents aux services de l'Elysée en août dernier. Mais "un membre de la présidence" les lui aurait rendus avec d'autres effets personnels début octobre. Et il affirme n'avoir reçu "aucune relance" du ministère des Affaires étrangères ensuite. 

Et le calendrier est important. Alexandre Benalla répète ne pas avoir menti à la commission d'enquête. Devant les sénateurs, en septembre, il avait en effet indiqué ne plus être en possession de ses passeports diplomatiques.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire samedi pour "abus de confiance", "usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle" et "exercice d'une activité dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique ou d'une activité réservée aux officiers publics ou ministériels".