Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Alexia : un mois après la disparition de la jeune joggeuse, la vie reprend tout doucement à Gray en Haute-Saône

lundi 27 novembre 2017 à 21:11 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon et France Bleu

Un mois après la disparition de la joggeuse de 29 ans à Gray en Haute-Saône, la vie reprend son cours. Le 28 octobre, Alexia Daval avait disparu alors qu'elle était partie faire un footing. La population s'était mobilisée pour participer à des battues, avant que l'on découvre son corps.

Gray, les fleurs ont disparu devant le bar des parents
Gray, les fleurs ont disparu devant le bar des parents © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Gray, France

L'hiver s'est installé sur la petite ville de Gray en Haute-Saône, les décorations de noël sont en place. Derrière ces aspects visiblement festifs, la ville est encore sous le choc de la disparition d'Alexia Daval le 28 octobre dernier. Selon Jonathan Daval, le mari d'Alexia, sa femme est partie ce jour-là faire un jogging comme tous les samedis matins. Ne la voyant pas revenir en fin de matinée, il a alerté la gendarmerie.

Les bords de Saône, où Alexia Daval aimait courir  - Radio France
Les bords de Saône, où Alexia Daval aimait courir © Radio France - Jean-Francois Fernanndez

Après trois jours de recherche, un corps calciné est retrouvé dans un bois à quelques kilomètres de Gray. Ce corps est bien celui d'Alexia Daval. Le dimanche suivant, 10.000 personnes participent à une marche blanche et silencieuse.

Lors de la première semaine, pratiquement chaque jour il y avait de nouveau éléments dans l'enquête. Mais depuis la conférence de presse de la procureure de Besançon Edwige Roux-Morizot, la pression médiatique est retombée. L'objectif est de laisser les enquêteurs travailler sans cette pression. Au total, la cellule dédiée compte une quinzaine de gendarmes qui, chaque jour, travaillent sur ce dossier.

On n'a plus aucune nouvelle, on ne sait pas ce que cela donne, j'ai peur que ça prenne du temps et du temps et du temps" - une habitante de Gray inquiète qui fait le parallèle avec l'affaire Grégory.

En ville, les premiers jours, il y a eu l'inquiétude des habitants, notamment celle des parents. Ils avaient peur de savoir qu'un tueur potentiel pouvait agir alors que leurs enfants sont vulnérables sur le chemin de l'école. Aujourd'hui, l'inquiétude est légèrement retombée, mais chacun attend une arrestation, et espère savoir très vite ce qu'il s'est passé ce samedi 28 octobre.

les habitants de Gray attendent de connaitre l'assassin d'Alexia.

Le pont de Pierre à Gray, et ses décorations de Noël - Radio France
Le pont de Pierre à Gray, et ses décorations de Noël © Radio France - Jean-Francois Fernandez