Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Allemagne : cinq morts dont trois par arbalète, le mystère reste entier

-
Par , France Bleu

Cinq morts, trois arbalètes, deux scènes de crime à 600 kilomètres de distance : l'Allemagne se passionne pour ce mystère.

Les trois premiers corps ont été retrouvés dans cette auberge de Passau, en Bavière
Les trois premiers corps ont été retrouvés dans cette auberge de Passau, en Bavière © Maxppp - Sebastian Pieknik

Paris, France

Suicide collectif, affaire criminelle ou mélange des deux ? Le fait divers fait la une des médias allemands, alors que deux nouveaux corps ont été retrouvés en Basse-Saxe ce lundi.

Un "étrange trio"

Samedi, ce sont trois individus qui ont été découverts sans vie, dans une auberge de Passau (Bavière, sud du pays) : un homme de 53 ans et deux femmes de 33 et 30 ans. L'homme et la première femme étaient allongés dans le lit, main dans la main, criblés de plusieurs flèches dans le crâne et la poitrine. La deuxième femme gisait sur le sol, dans une mare de sang, transpercée par une seule flèche au niveau du torse.

Un employé de l'auberge parle d'un "étrange trio". Ils ont souhaité "bonne nuit", ont pris de l'eau et des sodas et sont montés dans leur chambre, au deuxième étage. Les trois occupants s'étaient enregistrés tard vendredi soir et n'avaient pas de bagages en arrivant. 

Deux nouvelles femmes tuées, dont la compagne de l'une des victimes

Ce lundi, deux nouveaux cadavres ont été découverts dans l'appartement de l'une des premières victimes, à Gifhorn (Basse-Saxe), 600 kilomètres plus au nord. Il s'agit de deux femmes, qui n'ont pas été tuées par des flèches, précise la police. L'une de ces femmes vivait en couple dans ce logement avec la propriétaire des lieux, la femme de 30 ans tuée samedi.

L'homme était archer et chasseur

Samedi, dans la chambre de l'auberge, trois arbalètes ont été retrouvées. L'homme de 53 ans (l'unique victime masculine), qui portait un costume et une longue barbe blanche, était archer et chasseur, selon des enquêteurs cités par le journal Bild. "Nous n'avons aucun indice qu'une autre personne soit impliquée", indique la police, semblant privilégier une affaire interne à ce mystérieux cercle. 

Les enquêteurs passent au peigne fin les deux scènes de crime ainsi qu'un pick-up, sur lequel était collé un logo représentant un archer. La fédération allemande de tir précise que les arbalètes peuvent être achetées sans autorisation dès l'âge de 18 ans.