Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : L'affaire Sophie Le Tan

Bas-Rhin : un corps retrouvé en forêt, "il pourrait s'agir de celui de Sophie Le Tan" selon le procureur

Un corps de femme démembré a été retrouvé en forêt sur les hauteurs de Grendelbruch (Bas-Rhin) par un promeneur mercredi. Il pourrait s'agir de celui Sophie Le Tan, l'étudiante disparue en septembre 2018, selon le procureur, qui appelle à la prudence pour l'instant.

La photo de Sophie Le Tan
La photo de Sophie Le Tan © Maxppp - Elyxandro Cegarra

Grendelbruch, France

"La plus grande prudence est requise dans l’attente du résultat d’investigations complémentaires" prévient le parquet de Saverne (Bas-Rhin). Aucune identification formelle n'a été faite pour l'instant par les enquêteurs. Mais "des restes humains non identifiés ont été découverts le 23 octobre 2019 dans la région de Rosheim", selon le procureur de la République de Saverne, Philippe Vannier.

Pas de résultats avant le début de semaine prochaine 

Le corps retrouvé est celui d'une femme démembrée. Il a été découvert en forêt sur les hauteurs de Grendelbruch par un promeneur mercredi, un gendarme en repos qui se promenait en famille en fin de matinée. "Il pourrait s'agir de celui Sophie Le Tan" selon le procureur. "C'est une hypothèse de travail". Dans un communiqué, le Philippe Vannier appelle à "la plus grande prudence (...) dans l'attente du résultat d'investigations complémentaires". 

L'autopsie a eu lieu ce vendredi matin. Des échantillons ont été prélevés. Les résultats ne seront pas connus avant le début de semaine prochaine, a précisé le parquet de Saverne à France Bleu Alsace.

Le portable du principal suspect avait borné dans les environs

La jeune femme n'a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre 2018, jour où elle a disparu alors qu'elle allait visiter un appartement à Schiltigheim (Bas-Rhin). Le lendemain de sa disparition, le portable du principal suspect, Jean-Marc Reiser, avait borné à l'entrée de la vallée de la Bruche, Mutzig, Grendelbruch, Mollkirch ou Balbronn mais aussi l'est et l'ouest de l'Eurométropole, Lingoslheim et la Wantzenau.

Le parquet de Saverne a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort confiée conjointement à la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et à la section de recherches de la gendarmerie de Strasbourg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu