Faits divers – Justice

Altercation avec la police : deux mois de prison ferme pour le défenseur du PSG Serge Aurier

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 26 septembre 2016 à 9:06 Mis à jour le lundi 26 septembre 2016 à 16:10

Serge Aurier ce lundi, à son arrivée au tribunal
Serge Aurier ce lundi, à son arrivée au tribunal © AFP - PATRICK KOVARIK / AFP

Coup de tonnerre au tribunal correctionnel de Paris ce lundi. Le défenseur du Paris-Saint-Germain Serge Aurier a été condamné à deux mois de prison ferme. Il comparaissait pour des faits de violences volontaires sur personne dépositaire de l'ordre public. Le joueur va faire appel.

Personne ne s'attendait à un tel jugement. Le latéral droit du Paris-Saint-Germain Serge Aurier a été condamné ce lundi à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris. L'International ivoirien devra également s'acquitter de 600 euros de dommages et intérêts pour les préjudices corporel et moral ainsi que de 1.500 euros de frais de justice. Le défenseur parisien a été reconnu coupable de faits de violences volontaires sur personne dépositaire de l'ordre public, le 30 mai dernier. L'avocate du joueur a précisé qu'il faisait appel. Quant au club, le PSG a réagi via un communiqué, "prenant note de sa comdamnation", soulignant aussi : "Serge Aurier bénéficie à nouveau de la présomption d'innocence dans l'attente de la décision de la Cour d'appel. Dans l’attente de cette décision, le joueur est autorisé à poursuivre l’exercice de son métier, en France comme à l’étranger" et d'ajouter "par ailleurs, le Club tient à souligner l’attitude professionnelle du joueur depuis son retour à l’entraînement le 4 juillet dernier. Dans le même temps, le Paris Saint-Germain réaffirme son attachement au respect des forces de l'ordre et de leurs missions".

"J'ai confiance en la justice"

Serge Aurier a également réagi dans la journée pour remercier son club et les supporters de leur soutien, ajoutant "j'ai confiance en la justice et j'attends l'appel pour m'exprimer à nouveau sur le sujet".

Une sortie de boîte de nuit qui tourne mal

Les faits remontent au 30 mai dernier, à la sortie d'une boîte de nuit du 8e arrondissement de Paris. Au petit matin, lors d'un contrôle de véhicule, Serge Aurier est accusé de s'en être pris verbalement aux policiers de la BAC, la brigade anticriminalité, avant d'avoir mis un coup de coude au thorax du policier qui lui demandait de souffler pour un test d'alcoolémie. Le défenseur parisien, âgé de 23 ans, a toujours nié les faits.

L'audience survient alors que le PSG est dans une passe un peu compliquée, trois jours après une deuxième défaite en championnat à Toulouse, où Serge Aurier a d'ailleurs écopé d'un carton rouge, et deux jours avant le match du PSG en Ligue des Champions, face aux Bulgares de Ludogorets.