Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Altercation à l'Etrat : Roland Romeyer était armé

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

On en sait un peu plus sur l'altercation entre des supporters de l'ASSE et le coprésident Roland Romeyer dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août. Plusieurs supporters se sont rendus à l'Etrat pour coller des affichettes demandant "La liberté pour le Kop Sud". Roland Romeyer est intervenu pour les faire partir avec une arme.

Roland Romeyer, président de l'AS Saint-Etienne
Roland Romeyer, président de l'AS Saint-Etienne © Radio France - Julien Corbière

Dans cette affaire, un supporter a été arrêté, les autres ont pu prendre la fuite mais pour les "chasser", Roland Romeyer était armé d'un pistolet d'alarme.Selon nos informations, deux versions s'opposent : celle du supporter et celle de Roland Romeyer. Le président de l'ASSE serait allé au devant des supporters, aurait ouvert sa veste en montrant un pistolet d'alarme, cela ressemble à un pistolet lambda sauf qu'il n'y a pas de balle mais de la poudre et si on tire, ça fait le même bruit qu'un vrai pistolet. Le supporter lui dit de son côté, que Roland Romeyer a utilisé son arme et tiré.

 

Une enquête qui commence

 

Le supporter a été de nouveau entendu vendredi dernier mais en tant que simple témoin selon son avocat. La scène s'est déroulée à proximité d'habitations, alors peut-être que les enquêteurs vont poursuivre leurs investigations pour savoir si oui ou non, des témoins ont entendu un coup de feu. Si c'est le cas, s'il y a eu un tir en direction des supporters, Roland Romeyer pourrait être poursuivi pour violences avec armes, mais selon nos informations, les premières constatations laissent à penser que le président de l'ASSE n'a pas tiré avec ce pistolet d'alarme et qu'il l'a simplement montré pour leur faire peur. C'est d'ailleurs lui qui a contacté la gendarmerie. L'enquête préliminaire se poursuit avec des auditions dans les jours qui viennent.

Romeyer, le papy flingueur PAP

Roland Romeyer a été contacté mais n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess