Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Amazon à Metz : "un secret de polichinelle"

lundi 8 octobre 2018 à 8:48 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord

C’est le projet dont tout le monde parle en Moselle, même si personne ne veut citer son nom: Amazon. Le géant de la vente en ligne est pressenti pour s’installer sur l'ancienne base aérienne de Frescaty à Metz avec à la clé 2.000 emplois. Le dossier est étudié en conseil municipal à Marly ce lundi.

Thierry Hory, maire de Marly et vice-président de Metz Métropole
Thierry Hory, maire de Marly et vice-président de Metz Métropole

Marly, France

On connait désormais tous les contours du projet. Tout a été dévoilé dans l'enquête publique qui s'achève le 22 octobre en mairie d'Augny. Il ne manque que le nom : "un secret de polichinelle" explique le maire de Marly et vice-président de Metz Métropole Thierry Hory qui était l'invité de France Bleu Lorraine ce lundi. Le conseil municipal étudie le projet ce lundi. 

Mais pourquoi donc personne ne veut citer Amazon ? "Nous sommes toujours en compétition avec d'autres communes" répond Thierry Hory, "l'enjeu est aussi important, c'est quand même plus de 2.000 emplois et puis ça serait malheureux de ne pas respecter la parole donnée". Les élus de Metz Métropole ont en effet signé une clause de confidentialité. 

Nom de code : Delta

Il faut donc parler du dossier Argan (le constructeur et loueur de bâtiment) sous le nom de code Delta. Toutes les informations sont consultables sur le site de la préfecture de Moselle. 185.000 mètres carrés d'entrepôts pour du e-commerce, un bâtiment de plus de 200 mètres de long, 62 quais poids-lourds, début des travaux en hiver, pour une durée de 15 mois

Le site d'Amazon à Amiens - Maxppp
Le site d'Amazon à Amiens © Maxppp - PQR

2 à 3.000 emplois locaux et un arrêt Mettis

"Ca sera forcément des emplois locaux" explique Thierry Hory "la société aura besoin de bras". Le site sera implanté sur l'ex B.A 128, sur le territoire d'Augny et Marly "sera impacté positivement et négativement". Metz Métropole prépare par exemple l'arrivée du Mettis quasiment devant la porte du site. "Nous allons prochainement embaucher un chargé de mission pour la nouvelle ligne Mettis qui doit évidemment aller sur le plateau de Frescaty" dit le vice-président de Metz Métropole. 

50 à 600 poids-lourds par heure?

L'activité du géant du e-commerce engendrerait le passage de 50 à 600 poids-lourds par heure selon les éléments que France Bleu Lorraine a pu consulter. Des camions en plus sur l'A31 déjà surchargée? "L'A31 n'est pas la seule voie de circulation, il y a aussi l'A4 puisque la pointe sud de Frescaty le permet et puis des poids-lourds il y en avait avant avec la base aérienne". Thierry Hory qui a entre les mains les études d'impact explique "que ces études ne sont pas catastrophique pour la circulation" et puis il y aura des aménagements doux "pour les piétons et les vélos"

Thierry Hory, maire de Marly est l'invité de France Bleu Lorraine