Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On a amélioré nos scores dans les campagnes" Mylène Wunsch, du Front National de l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Avec une mobilisation sensiblement comparable à celle de 2012 le Berry place Marine Le Pen en tête avec plus de 24 % devant Emmanuel Macron. Le Front National réalise de très bons résultats dans plusieurs petites communes.

MYLENE WUNSCH ET JEAN-MARIE WUNSCH DU FN 36
MYLENE WUNSCH ET JEAN-MARIE WUNSCH DU FN 36 © Radio France - Jonathan Landais

Le Front National réalise de très bons scores dans plusieurs petites communes de l'Indre : 51.95% à Bretagne, 40,24% à La Vernelle, 39.43% à Bouges-le-Château... "Dans les campagnes on a fait une vraie percée, il faut qu'on continue comme ça dans l'entre-deux-tours, il n'y a pas de raison (...) Monsieur Macron c'est le rat des villes, et nous on est le rat des champs", s'enthousiasme Mylène Wunsch, secrétaire départementale du FN dans l'Indre.

C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses... rien n'est encore joué...

DOMINIQUE LANYI, CANDIDAT FN AUX LÉGISLATIVES DANS L'INDRE
DOMINIQUE LANYI, CANDIDAT FN AUX LÉGISLATIVES DANS L'INDRE © Radio France - Jonathan Landais

"Attention ce n'est jamais fait, comme on dit en Auvergne, c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses, il y a encore beaucoup de travail à faire sur le terrain pour convaincre les gens et gagner l'élection" temporise Dominique Lanyi, candidat FN sur la 2e circonscription de l'Indre.

"Mais on a les cathos de Sens Commun qui vont voter pour nous, on aura aussi les électeurs de Dupont-Aignan, ceux de Asselineau, et peut-être aussi du Mélenchon... donc moi je dis Marine de peu, mais Marine gagnante au second tour", selon Jean-Marie Wunsch, responsable de la propagande Front National dans l'Indre.

Emmanuel Macron incarne le renouveau en politique

Au QG d'En Marche dans le Cher, Loic Kervran, le représentant du mouvement dans le département se félicite du vote des français. "C'est le renouvellement des visages, des usages et des pratiques politiques. On prouve ce soir qu'à l'heure du Brexit, de Trump et du référendum turque, que la France montre une autre voix, une voix de renouvellement, d'espoir et d'optimisme."

Hubert Robin, responsable des relations avec les élus pour En Marche dans le Cher, est soulagé du résultat... il appelle à l'union pour le second tour. "Petit à petit on a senti la vague monter, pour une France renouvelée mais sans douleur et sans fracture. Il nous faut un dynamisme avec un président jeune."

Chez les LR, la déception après la défaite

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La sénatrice de l'Indre Frédérique Gerbaud extrêmement déçue avait envisagé ce scénario. "Ce fut une campagne très difficile, tout le monde le sait. Je suis très déçue parce que c'est le seul qui portait le projet le plus crédible pour redresser la France." Dès hier soir, elle annonce qu'elle donnera sa voix à Emmanuel Macron au second tour. "J'appelle tous ceux qui sont républicains à faire barrage à Marine Le Pen. Je voterai Emmanuel Macron bien évidemment".

Grosse déception aussi pour le maire LR de Châteauroux, Gil Avérous. "On va resigner pour 5 ans de Hollandisme, on resigne pour les mêmes avec Emmanuel Macron". Dès hier soir, Gil Avérous ne voulait donner aucune consigne de vote. "A titre personnel, je pourrai voter blanc".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Paulette Picard, candidate LR aux élections législatives sur la première circonscription de l'Indre, il faut se ressaisir. "Voyons voir aussi comment Emmanuel Macron va respecter nos valeurs républicaines comme il l'assure. J'aurais été plus catastrophée personnellement si ça avait été Jean Luc Mélenchon et Marine Le Pen."

La France insoumise, déçue et désemparée face à l'alternative du second tour

A 20h, la trentaine de militants de la France insoumise réunis sur le parvis d'Equinoxe à Châteauroux se sont mis une main sur la tête, déçus ou incrédules. Certains se sont raccrochés aux refus de Jean-Luc Mélenchon et de ses portes-paroles des résultats provisoires, avant la publication des résultats officiels du ministère de l'Intérieur. "Le moral va être un peu bas", nous a-t-on confié. "Beaucoup de tristesse, étonné aussi parce qu'on y croyait, on sentait une dynamique sur le terrain." "Franchement, j'ai vraiment mal au coeur. Les Français, je me demande s'ils réfléchissent vraiment bien."

Le candidat insoumis n'a pas donné de consigne de vote au second tour de la présidentielle. Les intentions des militants sont diverses, abstention, vote blanc, vote pour Emmanuel Macron, mais aucun pour Marine Le Pen. "Là, on doit choisir entre l'argent roi, les banques qui vont diriger, ou alors une raciste, contre la République, contre la démocratie, contre la laïcité", s'agace un militant.

Au second tour, on doit choisir entre la bête et la bête. - Eddy, un militant de la France insoumise

Jean-Baptiste Auger, membre de la France insoumise, appelle à se concentrer sur le mouvement qui a été créé et qui a réussi à réunir plus de 19 % des suffrages.

Les socialistes appellent dès maintenant à faire barrage à Marine Le Pen

Le député socialiste du Cher, Yann Galut a annoncé dès hier soir qu'il faut voter Emmanuel Macron au second tour. "J'appelle à faire barrage à Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron. Je ne partage pas son programme économique, mais je crois que nous partageons la même vision de la République."

Tony Ben Lahoucine, secrétaire départemental du Parti socialiste dans l'Indre, déçu par le score de Benoît Hamon a estimé que son parti n'échapperait pas à un examen de conscience rappelant les "couteaux dans le dos" dénoncés par Benoît Hamon lui-même pendant cette campagne. Pour lui l'urgence est maintenant de "faire barrage au Front National" et de préparer les Législatives.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess