Faits divers – Justice

Amiante : 86 salariés ou retraités de la SEPR au Pontet ont reçu un chèque

Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse vendredi 24 avril 2015 à 17:47

Site de la SEPR
Site de la SEPR © Capture d'écran Google maps

86 salariés ou retraités de la SEPR, la Société Européenne des Produits Réfractaires au Pontet ont reçu un chèque. Ils avaient tous gagné devant les prudhommes au titre du préjudice d'anxiété liés à la présence de l'amiante par le passé sur leur lieu de travail.

Des chèques de  5 000 euros en majorité mais aussi de 7 000 euros pour les salariés a qui l'employeur avait refusé de délivrer une attestation d’exposition.

Le site produit des blocs réfractaires pour des fours verriers, manipulés à haute température. La SEPR utilisait de l'amiante pour protéger les fours et les ouvriers de la chaleur entre 1965 et 1991. Les employés et retraités, tous réunis au local CGT de la SEPR ce vendredi, ont salué le courage de deux femmes, veuves de salariés décédés, qui ont avaient porté plainte avec la CGT dans ce dossier de préjudice moral.

La direction de la SEPR, que nous avons sollicité il y a une semaine, ne nous a pas recontacté.

Des chèques au titre du prejudice anxiété mais au terme d'une longue procédure