Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Amiante : EDF condamnée dans les Landes pour 95 ex-salariés

vendredi 7 août 2015 à 18:01 Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne

Le conseil des Prud'hommes de Mont-de-Marsan (Landes) vient de condamner EDF ce vendredi 7 août 2015 pour "préjudice d’exposition fautive à l’amiante". EDF devra verser à chacun des 95 ex-salariés de la centrale d’Arjuzanx entre 1.000 et 14.000 euros de dommages et intérêts.

amiante
amiante © maxppp

Ils étaient 99 anciens salariés de la centrale EDF d’Arjuzanx à attendre la décision du conseil des Prud'hommes de Mont-de-Marsan. Finalement 95 d’entre eux ont obtenu gain de cause : leur ancien employeur est condamné pour "préjudice d’exposition fautive à l’amiante". EDF devra verser à chacun des 95 ex-salariés de la centrale d’Arjuzanx entre 1.000 et 14.000 euros de dommages et intérêts , en fonction de l’ancienneté de l’employé.

Il s’agit du délibéré de l’audience qui se déroulait le 28 mai 2015 à l’Auberge Landaise de Mont-de-Marsan.

"EDF avait conscience du risque" pour Me Frédéric Quinquis

Au départ, les 99 anciens salariés d’EDF engageaient une procédure pour "préjudice d’anxiété", c’est-à-dire faire reconnaître leur peur de tomber malade après des années passées au contact de l’amiante, et ce même s’ils n’ont pas encore déclaré des signes de maladie dûe à l’amiante. Au dernier moment leur avocat a changé de stratégie et a plaidé le préjudice "d’exposition fautive", à savoir que EDF avait commis une faute rien qu’en exposant ses employés à l’amiante.

Le Conseil des Prud'hommes a donc donné raison à Maitre Frédéric Quinquis du cabinet Ledoux qui estime aujourd’hui être "satisfait car la responsabilité d’EDF est reconnue (…) ça signifie que les salariés ont manipulé pendant des années de l’amiante à une époque où EDF avait conscience du risque mais n’a jamais fourni à ces agents des moyens de précaution efficace " .

Il ajoute que c’est la première fois qu’EDF est condamnée pour cette "exposition fautive" .

\"C'est symbolique\" pour Maitre Frédéric Quinquis

 Du côté des salariés, on a enregistré la décision, sans se réjouir pour autant, comme Jean-Claude Dumartin, de la CGT et retraité EDF d’Arjuzanx et qui s’occupe de soutenir les victimes de l’amiante : "On prend acte simplement (…) C’est pas la joie, c’est pas un plaisir, c’est juste la reconnaissance de la réalité . Et que tous les employeurs prennent les précautions et que l’on puisse travailler en toute tranquilité ".

Jean-Claude Dumartin ajoute qu’un de ses collègues est mort à cause de l’amiante à 42 ans.

37 anciens salariés EDF de la centrale d'Arjuzanx sont morts à cause de l'amiante . Une centaine d'autres sont aujourd'hui gravement malades.