Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Amiens : deux militants jugés pour avoir porté un cutter et une pierre à l'acte 47 des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Picardie

Deux militants arrêtés lors de l'acte 47 des gilets jaunes à Amiens, lors d'une manifestation agitée, ont comparu devant le tribunal correctionnel d'Amiens ce jeudi 13 février. Poursuivis pour avoir porté une arme sur eux et refusé d'obéir aux sommations, ils ont nié les faits reprochés.

Titouan, un des manifestants arrêtés le 5 octobre à Amiens.
Titouan, un des manifestants arrêtés le 5 octobre à Amiens. © Radio France - Marc Bertrand

Deux hommes de 23 et 43 ans ont comparu ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Amiens, pour avoir porté une arme pendant une manifestation et refusé d'obéir aux sommations de dispersion de la police, lors de l'acte 47 des gilets jaunes le 5 octobre 2019 à Amiens. Parmi eux, un militant associatif très connu sur Amiens, Romain Ladent. Les policiers l'ont arrêté et trouvé un cutter dans son sac à dos. "C'est mon outil de travail", explique le militant à la barre. 

Une pierre de 200 grammes et un cutter

Il est formateur en accueil de loisir... et découper du carton, c'est ce qu'il fait en atelier avec ses élèves. D'ailleurs, les deux marqueurs mentionnés dans le PV sont aussi ses instruments professionnels. "Et les enquêteurs n'ont pas mentionné la Patafix dans le PV, pourtant il y en avait !", assure-t-il. Le deuxième prévenu, c'est Titouan, 23 ans, étudiant à Paris, venu manifester à Amiens en octobre 2019. Dans sa poche, les policiers ont trouvé "une pierre de 225 grammes", lit le juge sur le procès-verbal. "Comment s'est-elle retrouvée dans votre poche ? - J'avais prêté ma veste à un manifestant pendant tout le début de la manifestation, il venait de me la rendre", se défend le jeune homme. 

Du sursis requis à l'encontre de Romain Ladent

Le tribunal relève qu'aucune casse, aucune violence n'est reprochée aux deux manifestants, même après visionnage des images prises de la manifestation sur les réseaux sociaux et par les caméras de vidéo-protection. Mais "vous le savez, quand même, qu'on ne va pas en manifestation avec un cutter", s'étonne le président, à l'adresse du militant "expérimenté" Romain Ladent. La procureure requiert deux mois de prison avec sursis à son encontre, ainsi qu'un stage de citoyenneté. Pour le plus jeune, seulement un stage de citoyenneté : "Requérir seulement ça, au vu des chefs de prévention, ça montre bien que le dossier était vide. On nous poursuit seulement pour nous dissuader de repartir manifester, mais les charges sont très fragiles", assure Titouan. Le juge rendra son délibéré le 27 février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu