Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Amiens : le beau-père de la petite Kléony reconnaît les "violences" qui ont conduit à la mort de la fillette

mercredi 28 novembre 2018 à 20:18 - Mis à jour le jeudi 29 novembre 2018 à 2:49 Par Bénédicte Robin, France Bleu Picardie et France Bleu

Le beau-père de la petite Kléony a reconnu ce mercredi en garde à vue, à Amiens (Somme), avoir commis les violences qui ont entraîné la mort de la petite fille de 4 ans, samedi dernier, à l'hôpital d'Amiens.

Le beau-père de la petite Kléony a reconnu avoir commis les violences qui ont entraîné la mort de la petite fille de 4 ans (Photo d'illustration)
Le beau-père de la petite Kléony a reconnu avoir commis les violences qui ont entraîné la mort de la petite fille de 4 ans (Photo d'illustration) © Maxppp - Alexis Sciard

Amiens, France

Le beau-père de la petite Kléony a reconnu ce mercredi en garde à vue, à Amiens (Somme) avoir commis les violences qui ont entraîné la mort de la petite fille de 4 ans samedi dernier à l'hôpital d'Amiens, a fait savoir le procureur de la République d'Amiens dans un communiqué.

Placés en garde à vue mardi, l'homme ainsi que la mère de la fillette doivent être présentés ce jeudi à un juge pour être vraisemblablement mis en examen. 

Le couple est soupçonné de violences habituelles sur les cinq enfants du foyer dont la petite Kléony, 4 ans,  qui a succombé le week-end dernier. La fillette avait été admise trois jours plus tôt dans un état grave à l'hôpital d'Amiens, souffrant notamment d'un traumatisme crânien.

L'homme était recherché pour purger plusieurs peines

Le beau-père a reconnu, devant les enquêteurs ce mercredi, avoir commis les violences à l'origine de la mort de l'enfant. Cet homme de 31 ans, sans emploi, avait déjà été condamné, entre autres, pour des violences sur sa précédente compagne. Il était d'ailleurs recherché par la police pour purger plusieurs peines et il semblerait que la mère de la petite Kléony l'ait aidé à se cacher. La jeune femme de 32 ans, sans emploi non plus, est également soupçonnée de non-dénonciation de crime et non-assistance à personne en danger.