Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Vaccin : le chef adjoint de réanimation du CHU d'Amiens porte plainte après des messages haineux sur Facebook

Par

Michel Slama a porté plainte après des propos haineux postés depuis mardi sur sa page Facebook par des internautes. Un photomontage le représentant avec une croix gammée sur le front a été mis en ligne, l'accusant de vouloir "instaurer la dictature nazi-sanitaire".

Le CHU d'Amiens. Le CHU d'Amiens.
Le CHU d'Amiens. © Radio France - Annaig Haute

Il n'a jamais vu ça. Le chef adjoint du service de médecine intensive-réanimation au CHU d'Amiens porte plainte après des propos haineux sur Facebook. Mardi, Michel Slama a reçu des tonnes de messages insultants, le traitant de "collabo nazi", "vous serez le responsable du génocide à cause des vaccins". Un photomontage le représentant avec une croix gammée sur le front, et cette mention "je suis menteur nazi et je veux instaurer la dictature nazi-sanitaire", a été réalisé et posté.  

Publicité
Logo France Bleu

Eviter que ce genre de choses se reproduise 

Tout ça pour avoir mis en ligne une vidéo Facebook dans laquelle il alerte de la gravité de la situation sanitaire et rappelle l'importance de se faire vacciner, pour ne plus avoir de patients graves en réanimation. Et dans la foulée, il a été la cible d'attaques ultra violentes. "J'ai eu une attaque, peut-être des trolls, par des hackers qui m'ont envoyé de messages ignobles me traitant de médecin nazi, et qui ont placardé sur Facebook des photos de moi avec une croix gammée sur le front." Pour Michel Slama, il était important "d'avertir Facebook de ces agissements et de porter plainte pour que ce genre de choses ne se reproduise plus dans le futur, pour moi ou pour d'autres."

Le professeur Michel Slama ajoute que depuis le début de l'épidémie, il n'a jamais vu ça. Il poste régulièrement des vidéos sur la situation sanitaire, notamment dans les services de réanimation et n'a jamais vu de propos aussi virulents. "Chacun peut avoir son opinion, l'exprimer, chacun peut avoir une certaine véhémence quand il exprime un point de vue. Mais de là à traiter de nazi un médecin, qui en plus est de confession juive, ça me parait encore plus grave." Le chef adjoint du service de réanimation rappelle à quel point la situation sanitaire est grave : "On a encore des patients qui vont peut-être mourir dans les services de réanimation."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu