Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Andoins : un retraité tire sur des promeneuses parce qu'elles sont passées dans son champ

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Il a tiré avec une carabine à air de fête foraine, mais le plomb a ricoché sur le sol et a touché une promeneuse au mollet, sans gravité, mardi. Il n'avait pas apprécié qu'elles passent avec leurs chiens à travers son champ.

Gendarmerie (photo illustration)
Gendarmerie (photo illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Andoins, France

Un homme de 66 ans a été arrêté ce mardi à Andoins, près de Soumoulou dans l'Est du Béarn, après avoir ouvert le feu avec une carabine à plomb sur deux promeneuses. Il n'a pas apprécié qu'elles promènent leurs chiens dans un champ attenant à sa maison. L'homme a tiré vers le sol mais il a quand même blessé une des deux promeneuses par ricochet. 

Un sens exagéré de la propriété

Les deux femmes promenaient leurs trois chiens. Et elles ont décidé de couper à travers son champ, attenant à sa maison. Un champ non clôturé, il faut le préciser. Il leur a demandé de passer ailleurs, sans politesse et même avec des noms d'oiseaux. Elles se sont exécutées. Elles sont repassées un peu plus tard à la fin de leur promenade devant la maison du propriétaire. Elles lui ont fait remarquer qu'il aurait pu être plus aimable. Il a alors sorti sa carabine à plomb, comme on en trouve dans les fêtes foraines, et il a tiré. Dans le sol mais près d'elles. Tellement que le plomb a ricoché et touché une des deux femmes au mollet. La blessure est légère. L'homme est inconnu des services de gendarmerie. Il a été remis en liberté ce mercredi après sa garde à vue. Le parquet va toutefois demander une expertise psychiatrique avant de décider des poursuites.