Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

André Bamberski jugé après l'enlèvement de son ennemi juré, Dieter Krombach

André Bamberski a perdu sa fille Kalinka, tuée il y a trente-deux ans. Il a toujours soupçonné l'ancien compagnon de sa femme, le médecin allemand Dieter Krombach. Un jour d'octobre 2009, des hommes ont enlevé le cardiologue chez lui et l'ont déposé près du tribunal de Mulhouse. Le procès de son enlèvement s’ouvre ce jeudi.

André Bamberski jugé après l'enlèvement de son ennemi juré
André Bamberski jugé après l'enlèvement de son ennemi juré © Maxppp

> SUIVEZ EN DIRECT LE PROCES Ce jeudi doit s'ouvrir à Mulhouse le procès d'André Bamberski. Cet homme de 76 ans, originaire de la Haute-Garonne, est soupçonné d'avoir commandité l'enlèvement de Dieter Krombach, un médecin allemand condamné définitivement après la mort en 1982 de Kalinka, la fille de 14 ans d'André Bamberski. 

Dieter Krombach avait déjà été condamné par contumace en 1995, mais sa peine n'avait jamais été exécutée, l'Allemagne refusant de l'extrader vers la France. Il vivait donc libre chez lui jusqu'en 2009. Un soir d'octobre, le médecin allemand est retrouvé enchaîné à un portail rue des Tilleuls à Mulhouse, non loin du tribunal.

Un Kosovar, un Géorgien, une Autrichienne... et Bamberski

Le tribunal correctionnel de Mulhouse doit juger quatre personnes autour de cette affaire d'enlèvement : un Kosovar de 43 ans, un Géorgien de 28 ans. Ce sont eux qui auraient agressé le médecin devant chez lui, l'aurait frappé puis emmené de force d'Allemagne vers la France.  Une ancienne journaliste autrichienne de 54 ans est, elle, soupçonnée d'avoir mis en relation ces hommes, dont l'un était l'ami de sa sœur, avec André Bamberski.

19.000 euros dans un hôtel

André Bamberski est poursuivi pour enlèvement, séquestration en bande organisée et complicité de violences volontaires. Il assume avoir toujours voulu faire juger Dieter Krombach en France, mais nie avoir commandité cet enlèvement.

"Je n'ai rien commandité, rien payé"

Il assure n'avoir jamais payé les agresseurs présumés, même si les enquêteurs ont retrouvé 19.000 euros. "Je voulais éventuellement participer aux frais de ce transport " dit-il sur France Bleu Alsace. C'est aussi lui qui a prévenu la police de Mulhouse en pleine nuit.

L'entretien de André Bamberski à France Bleu Alsace

Le procès reporté ?

Ce procès tant attendu, dernière étape d'un très long feuilleton judiciaire, pourrait cependant être reporté. Les avocats de Dieter Krombach ont déposé mercredi devant le tribunal de Mulhouse une demande de supplément d'informations qui pourrait, si elle est acceptée, conduire à un renvoi du procès. Ils estiment que certaines pièces des enquêtes allemandes et autrichiennes n'ont pas été versées au dossier français. 

Les avocats de Dieter Krombach continuent de contester sa condamnation Dieter Krombach ne sera pas présent à ce procès. Il est incarcéré à la prison de la Santé à Paris. A 79 ans, ses avocats expliquent qu'il est trop fatigué et qu'il n'attend rien de la justice française. Ses avocats doivent bientôt déposer une requête devant la Cour de justice européenne pour contester sa condamnation dans l'affaire Kalinka. Ils contestent sa condamnation pour "violences aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

> A lire aussi : VOTEZ - Est-ce que vous comprenez que l'on puisse se faire justice soi-même?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess