Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Péchier à Besançon : un anesthésiste soupçonné d'empoisonnement sur des patients

L'anesthésiste de Besançon laissé libre sous contrôle judiciaire : le procureur de Besançon fait appel

Le procureur de la République de Besançon va faire appel de la décision de laisser libre le docteur Frédéric Péchier. Ce médecin anesthésiste a été mis en examen jeudi soir pour 17 nouveaux cas d'empoisonnement dont sept mortels et placé sous contrôle judiciaire.

 Le procureur de la République Etienne Manteaux lors de sa conférence de presse du jeudi 16 mai.
Le procureur de la République Etienne Manteaux lors de sa conférence de presse du jeudi 16 mai. © AFP - Sébastien Bozon

Besançon, France

Le procureur de la République de Besançon annonce ce vendredi qu'il va faire appel, après la décision, prise dans la nuit de jeudi à vendredi, de laisser libre sous contrôle judiciaire le docteur Frédéric Péchier. Ce médecin anesthésiste de 47 ans a été mis en examen jeudi soir pour 17 nouveaux cas d'empoisonnement dont sept mortels. Il était déjà soupçonné, depuis mars 2017, de sept premiers empoisonnements, dans deux cliniques bisontines.

"Le parquet va bien évidemment faire appel de cette décision dès aujourd'hui" indique Etienne Manteaux, ce vendredi. Le procureur de la République avait demandé le placement en détention du médecin. L'appel doit maintenant être examiné dans les 15 jours par la chambre de l'instruction.

Le juge de libertés et de la détention a rendu son délibéré à 3h du matin : le Dr Péchier est placé sous contrôle judiciaire, assorti d'une interdiction de paraître à Besançon et dans la commune voisine de Montfaucon où il réside. Frédéric Péchier doit désormais partir vivre près de Poitiers où vivent ses parents