Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Anglet : six chèvres dévorées par des chiens, l'éleveur succombe à un malaise cardiaque

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Peio Olçomendy, le propriétaire des chèvres qui pâturent à la forêt de Chiberta, est décédé lundi soir d'un malaise cardiaque, suite à un choc. Il a découvert que six de ses bêtes avaient été dévorées par trois chiens. Le propriétaire a été convoqué au commissariat.

Les chèvres de Peio Olçomendy, fin février, au bois des chasseurs, quartier Chiberta
Les chèvres de Peio Olçomendy, fin février, au bois des chasseurs, quartier Chiberta © Radio France - Andde Irosbehere

Le drame a secoué tout le voisinage du "bois des chasseurs" à Anglet. Depuis deux mois, cette forêt située quartier Chiberta fait l'objet d'une expérimentation suite à l'incendie du Pignada, l'été dernier : des chèvres y pâturent afin d'entretenir les sous-bois et prévenir ainsi les risques d'incendie. Mais ce lundi soir, la bergerie et ses alentours ont été le théâtre d'une véritable scène de panique.

À plusieurs reprises, des voisins entendent des bêlements anormaux, accompagnés d'aboiements. Vers 22h30, l'un d'eux se rend sur place, et y découvre une chèvre agonisante. Il comprend que les bêtes sont attaquées par des chiens, et prévient aussitôt le propriétaire et la police. Son épouse témoigne : "J'ai vu un des Malinois courser à deux reprises les chèvres, qui étaient complétement affolées".

Arrivé sur place, Peio Olçomendy constate ce qui s'avèrera un carnage : six chèvres tuées au total, certains chevraux sont décapités. L'éleveur entre alors dans une colère noire, selon les dires du voisinage, et décide de se rendre vers le quartier Montbrun, pour aller voir le propriétaire des chiens, qu'il semble déjà connaître. Mais sur le chemin, il est victime d'un malaise cardiaque. Présent sur les lieux, sur les conseils des pompiers qu'il a au téléphone, le maire d'Anglet Claude Olive tente de prodiguer un massage cardiaque à l'éleveur, mais il est trop tard. 

Deux enquêtes ouvertes

C'est finalement la brigade cynophile des sapeurs-pompiers d'Anglet qui parviendra à maîtriser les trois chiens, des Malinois croisés Beauceron. Intercepté, leur propriétaire a été entendu ce mardi au commissariat de Bayonne. Deux enquêtes ont été ouvertes : l'une pour divagation d'animaux, l'autre pour mort subite sur la voie publique, afin de déterminer les raisons exactes du décès de Peio Olcomendy. Un examen externe du corps a été ordonné. 

Selon nos informations, les chiens étaient connus des habitants du quartier. Ils attaquaient notamment régulièrement les cavaliers du centre équestre et mordaient des chevaux. Ils avaient déjà fait l'objet de signalement au maire et à la police.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess