Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Angoulême : des impacts de balles sur les vitrines de trois commerces, et un magasin cambriolé

jeudi 19 juillet 2018 à 17:32 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle

Quatre magasins du quartier de la Bussate à Angoulême ont été la cible de coups de feu, dans la nuit de mercredi à jeudi. Un salon de coiffure, une agence d'intérim et un magasin de cannabis léger ont été visés. Un peu plus loin, une boutique de diététique a aussi été victime de ces agissements.

Un impact de balle dans la vitrine d'une agence d'intérim
Un impact de balle dans la vitrine d'une agence d'intérim © Radio France - Pierre MARSAT

Angoulême, France

Les balles ont visé trois magasins contigus de la rue de Périgueux : une agence d'intérim, un salon de coiffure où deux douilles ont été retrouvées sur le trottoir, et le magasin "Bistrot des graines" qui commercialise du cannabis léger à un taux très bas de THC. Ce magasin avait déjà fait l'objet, le 26 mai dernier, d'une tentative de cambriolage en plein jour, alors qu'un orage violent s'était abattu sur la ville. Mais on ne peut pas lier les deux affaires. Ces trois magasins ont des vitres "Vérisure" au verre très résistant, ce qui n'est pas le cas de la boutique de diététique "Natur House", dont la porte principale a explosé en mille morceaux. Des inconnus sont entrés dans le magasin, et la caisse enregistreuse a été arrachée à l'ordinateur auquel elle était connectée : elle ne contenait que 50 euros.

Peu de témoins

Selon la police, qui s'est rendue sur place vers 2h45 jeudi matin pour les premières constatations, il est trop tôt pour savoir exactement ce qu'il s'est passé. Le nombre exact de balles tirées est même encore inconnu. Sur place, les témoignages sont peu nombreux : les voisins sont partis  travailler ou n'ont pas entendu le bruit des coups de feu, les employés des commerces n'étaient pas là au moment des faits. A l'angle des rues Goscinny et Michelet, la gérante du magasin "Natur House" et son employée ne peuvent faire que des hypothèses : les deux rues forment un coude, impossible d'y projeter une voiture-bélier, même chose pour les trois magasins de la rue de Périgueux. Les malfaiteurs auraient testé, avec des balles, la résistance des vitrines en passant en voiture. L'enquête de police ne fait que commencer.

Un impact de balle dans la vitrine du magasin "Bistrot des graines" - Radio France
Un impact de balle dans la vitrine du magasin "Bistrot des graines" © Radio France - Pierre MARSAT