Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Angoulême : le principal accusé dans une affaire d'actes de barbarie a été remis en liberté

-
Par , France Bleu La Rochelle

C'est dans le courant de l'année 2021 que la Cour d'assises des mineurs jugera à Angoulême les trois auteurs présumés d'actes de barbarie sur un Angoumoisin en situation vulnérable. Celui qui est présenté comme le principal auteur de ces faits sordides vient d'être remis en liberté le 17 septembre.

Le procès devant la Cour d'Assises des mineurs doit avoir lieu courant 2021
Le procès devant la Cour d'Assises des mineurs doit avoir lieu courant 2021 © Radio France - Pierre MARSAT

De Janvier à Septembre 2017, cet Angoumoisin aujourd'hui sous curatelle a subi une séquestration, des viols, des dégradations de son appartement avec des inscriptions antisémites et des croix gammées. Les procès des trois auteurs présumés doit avoir lieu courant 2021. Celui qui est présenté comme le "meneur" de ces faits sordides vient d'être remis en liberté le 17 septembre, en attendant le procès. La chambre de l'instruction d'Angoulême a décidé cette remise en liberté, après l'avoir refusée des dizaines de fois, qu'elle soit demandée directement par l'intéressé ou par son avocate. 

Si elle l'a acceptée cette fois, c'est que l'instruction est terminée depuis le 13 juillet. Dans son ordonnance de mise en accusation, certaines formulations ont été requalifiées, d'autres ont fait l'objet de non-lieux. Mais l'avocate de celui qui est présenté comme le principal auteur de ces faits, ancien supporter du club de foot d'Angoulême, met en avant son état de santé et sa domiciliation actuelle en dehors du département de la Charente.

Un procès dans l'année

Il n'y a plus maintenant qu'un seul accusé sur trois encore incarcéré. Ce qui choque l'avocat de la famille de la victime, qui s'interroge sur le bien-fondé de cette remise en liberté à quelques mois du procès, alors que ce temps de détention préventive sera retiré de la durée de sa peine. C'est la cour d'assises des mineurs qui examinera les faits, commis entre Janvier et Septembre 2017, délai dans lequel l'un des trois accusés a fêté ses 18 ans. Théoriquement, le procès aux assises de la Charente doit avoir lieu dans l'année qui suit l'ordonnance de mise en accusation, donc avant le 13 juillet 2021. Mais la crise sanitaire a perturbé le fonctionnement de l'institution judiciaire, et la date du procès pourrait être repoussée de quelques mois.

Interview de Maître Gaëlle Godec, avocate du principal accusé aujourd'hui remis en liberté

Interview de Maître Gilles-William Goldnadel, avocat de la famille de la victime

Choix de la station

À venir dansDanssecondess