Faits divers – Justice

Animaux égorgés à la Glacerie : des chiens errants pointés du doigt

Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin mardi 19 janvier 2016 à 18:29

Le hameau de la Verrerie à la Glacerie
Le hameau de la Verrerie à la Glacerie © Radio France - Julien Pasqualini

Une jument et deux brebis ont été attaquées ces derniers jours à la Glacerie, dans l'agglomération de Cherbourg. Des chiens errants sont pointés du doigt. La police a ouvert une enquête. Cette affaire inquiète les habitants du hameau de la Verrerie.

Maurice Luce est dépité. Jeudi dernier cet éleveur du hameau de la Verrerie, à la Glacerie, a retrouvé deux de ses brebis égorgées. C'est la quatrième fois en deux ans que son troupeau est attaqué. Quelques jours auparavant, non loin de là, c'est une jument qui a été blessée, ce qui a nécessité son euthanasie. Tout semble accuser des chiens errants. "Les propriétaires sont des délinquants" s'insurge Maurice Luce. "Ce sont des irresponsables. J'avais reformé mon troupeau après les premières attaques, et puis ça recommence !"

La propriétaire de deux beaucerons, résidant dans le hameau de la Verrerie, a déja été condamnée en première instance pour de précédentes attaques, mais il n'y a à l'heure qu'il est aucune preuve que ce sont ses animaux qui ont récidivé. "C'est quand on prendra ces chiens en flagrant délit qu'on pourra agir" explique le maire de la Glacerie Jean-Marie Lincheneau. Une plainte a été déposée, et la police a ouvert une enquête. S'il est retrouvé le propriétaire risque une amende et la confiscation de ses bêtes.

Psychose dans le hameau

Cette affaire a déclenché une véritable psychose dans le hameau. Certains habitants ont peur de tomber nez-à-nez avec les chiens errants. "Je ne me promène plus sur la route, témoigne une voisine. Un gros chien arrive, il nous attaque !"

Partager sur :