Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Annecy : à peine sorti de prison pour viol, un homme condamné pour agression sexuelle

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Un homme de 40 ans a été condamné mercredi à six ans de prison par le tribunal correctionnel d'Annecy. Il était jugé pour avoir agressé sexuellement une jeune femme dans la rue fin juillet, deux mois après être sorti de prison. Il avait été condamné à 12 ans pour viol.

Un homme de 40 ans condamné à six ans de prison pour agression sexuelle à Annecy (illustration)
Un homme de 40 ans condamné à six ans de prison pour agression sexuelle à Annecy (illustration) © Maxppp -

Annecy, France

La sensible question de la récidive était au cœur du procès qui s'est tenu mercredi après-midi au tribunal correctionnel d'Annecy. Un homme de 40 ans a été condamné à six ans de prison pour avoir violemment agressé sexuellement une jeune femme, dans la rue, le 21 juillet dernier, quelques semaines après être sorti de prison. Il avait été condamné, en 2012, à douze ans de prison pour viol. Il venait d'être libéré fin mai, après sept ans de détention. 

Treizième condamnation 

Habitué des tribunaux, cet homme a un casier judiciaire comportant 12 condamnations, dont deux pour des faits à caractère sexuel. À l'audience, cet homme a reconnu l'agression, mais nié avoir eu l'intention de violer la victime âgée de 30 ans. Elle doit son salut à l'intervention de passants. 

Il a avoué souffrir de pulsions, d’un besoin de domination et a appelé à l’aide. "J’ai besoin d’une vraie prise en charge. Ce n’est pas la prison qui va me soigner" a déclaré le prévenu lors du procès.

En juin dernier, à peine sorti de prison, il avait déjà été interpellé après avoir suivi une femme jusqu'au hall de son immeuble. 

Choix de la station

France Bleu