Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Annecy : les policiers ouvrent le feu sur un véhicule devant le "Pop Plage", le conducteur en garde à vue

lundi 23 juillet 2018 à 15:06 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Un homme de 28 ans est en garde à vue après une échauffourée dimanche soir devant le Pop Plage à Annecy, une discothèque du bord du lac. Il a dirigé son véhicule sur des policiers qui ont ouvert le feu. Il a pu être interpellé quelques heures plus tard à Meythet.

L'incident s'est produit à proximité du Pop Plage au bord du lac d'Annecy (illustration)
L'incident s'est produit à proximité du Pop Plage au bord du lac d'Annecy (illustration) © Maxppp - Vincent Isore

Un homme a été placé en garde à vue à Annecy après de graves incidents mercredi soir devant le "Pop Plage", une discothèque du bord du lac ou était organisé l’événement "Paradisio". Des policiers qui sécurisaient les lieux ont du ouvrir le feu

Un différend avec des participants de la soirée

Selon la police, un différend a éclaté avec des participants de la soirée. Âgé de 28 ans, l'homme a tenté de pénétrer sur le site avec sa voiture, puis foncé sur des policiers qui ont ouvert le feu à deux reprises en direction des pneus, avant de réussir à prendre la fuite. Il a finalement été interpellé dans la nuit à Meythet par les gendarmes du PSIG, à proximité du véhicule.  Son passager, lui, est toujours recherché.

La police lance un appel à témoin

Le suspect, connu des services de gendarmerie, a refusé de se soumettre aux dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants. La scène, qui s'est jouée en quelques minutes vers 20h45, a fortement inquiété les témoins, dont certains ont échappé de peu aux manœuvres du véhicule. Le commissariat d'Annecy, qui précise que la piste terroriste n'a jamais été envisagée, lance un appel à témoins pour reconstituer exactement le scénario de la soirée.