Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Annecy : nouvelle agression d’un chauffeur de bus

mercredi 16 mai 2018 à 9:44 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Mardi en début de soirée, le conducteur d’un bus de la ligne 1 de la Sibra a été agressé par un passager. Les faits se sont déroulés sur la commune déléguée de Cran-Gevrier. Le chauffeur du bus a reçu un coup de poing au visage. Son agresseur a pris la fuite.

Annecy, un chauffeur de bus de la Sibra a été agressé ce mardi soir.
Annecy, un chauffeur de bus de la Sibra a été agressé ce mardi soir. © Radio France - Richard Vivion

Annecy, France

"Les faits sont graves, c’est inadmissible et insupportable." Le président de la Sibra ne cache pas son exaspération. Après une série de jets de pierres sur plusieurs bus (début mai), cette fois c’est un chauffeur qui a été victime d’une agression. Mardi vers 20h15, il a reçu un violent coup de poing au visage. "Il a également été menacé de mort et on lui a craché dessus", ajoute un délégué syndical de l’entreprise. Le passager, auteur de l’agression, a réussi à prendre la fuite.

Les faits se sont déroulés sur la Ligne 1 au niveau de l’arrêt Chorus sur la commune déléguée de Cran-Gevier. L'agresseur qui serait âgé d'une vingtaine d'année n'aurait pas apprécié que le conducteur lui demande, quelques minutes plus tôt, de quitter la zone de fermeture des portes du bus. Le commissariat d’Annecy a ouvert une enquête. Les enregistrements des caméras de vidéoprotection ont été saisis.