Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Anthony Maisonnial après le décès de William Gomis : "Il était au mauvais endroit au mauvais moment"

lundi 10 septembre 2018 à 18:51 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après le décès de William Gomis la nuit dernière, son ami et ancien partenaire à l'ASSE Antony Maisonnial a réagi sur France Bleu Saint-Étienne Loire dans Le Débrief. Ils se sont connus à Saint-Étienne où tous deux été formé. Il y a passé cinq ans avant de quitter le club en juin dernier.

Anthony Maisonnial ancien gardien de l'AS Saint-Étienne
Anthony Maisonnial ancien gardien de l'AS Saint-Étienne © Maxppp - Philippe Renault

Anthony Maisonnial s'est exprimé sur le décès de son ami William Gomis dans Le Débrief sur France Bleu Saint-Étienne Loire. Les deux hommes se sont rencontrés à l'AS Saint-Étienne où ils ont été formés. Celui qui évoluait à Saint-Étienne encore il y a trois mois a été tué par balles dans la nuit de dimanche à lundi à La Seyne-sur-Mer (Var). L'ancien gardien des Verts qui joue désormais au FC Sion (Suisse) est revenu avec beaucoup d'émotion sur la disparition de celui qu'il considère comme un membre de sa famille.

Vous le connaissiez bien?

D'abord ce que je veux dire, c'est que ce n'était pas un ami, c'était un frère. C'est très dur pour moi de m'exprimer. Il était au mauvais endroit au mauvais moment. J'ai lu certaines choses ces dernières heures... elles sont totalement fausses. J'aurais pu être avec lui hier. Je le répète, il était au mauvais endroit au mauvais moment !

Quand vous parlez des choses que vous avez pu lire, vous faites référence au trafic de drogues?

Oui bien sûr. Ce qu'il faut savoir c'est qu'il n'est pas responsable de l'endroit où il habite. On lui est tombé dessus comme des sauvages. Ce n'est pas normal ce qui est arrivé.

Vous savez ce qu'il faisait ces derniers temps ?

On s'est parlé il y a une semaine à peine. Il était chez lui, là-bas à la Seyne (La Seyne-sur-Mer dans le Var, NDLR). Tout allait bien, il était content, heureux, sans mauvaise histoire. À aucun moment il ne m'a dit qu'il avait un problème. Après il était comme ça. Il ne parlait pas de ses problèmes. C'était sa nature. 

Vous savez pourquoi il n'a pas prolongé à Saint-Étienne en juin dernier ? 

En fait, il a passé cinq ans à Sainté. Le club lui a proposé un contrat amateur mais lui voulait un contrat professionnel. Il a donc préféré partir pour se relancer ailleurs. Son projet c'était rebondir dans un autre club.