Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Antoine Cayrol gravement blessé à Vic-sur-Cère : le suspect interpellé reconnaît les faits

mercredi 14 mars 2018 à 18:08 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

L'auteur du coup de feu reconnaît les faits. Cet homme de 79 ans explique son geste par une vengeance d'ordre personnel. Ce jeudi à l'issue de sa garde à vue, il pourrait être mis en examen pour tentative d'assassinat.

Antoine Cayrol lors d'une expédition en Nouvelle-Zélande
Antoine Cayrol lors d'une expédition en Nouvelle-Zélande - Site antoinecayrol.fr

Vic-sur-Cère, France

L'homme de 79 ans doit être présenté ce jeudi, à l'issue de sa garde à vue à un juge d'instruction clermontois. Il devrait être mis en examen pour tentative d'assassinat. Il aurait donc tiré à une seule reprise en direction du guide de haute montagne le blessant gravement au visage.
Le tireur présumé, voisin de la victime, avait été interpellé plusieurs heures après les faits mardi en début d'après-midi après s'être retranché à son domicile. Placé en garde à vue et interrogé par les gendarmes, l'individu a parlé mais de manière très elliptique selon le parquet : il avoue avoir tiré à une seule reprise en direction du guide et évoque une vengeance d'ordre personnel pour expliquer son geste. Il est apparu assez flou dans ses déclarations aux enquêteurs. 

"Vengeance d'ordre personnel"

L'homme vivait seul depuis trois ans, depuis qu'il était séparé de sa femme. Chez lui les gendarmes ont saisi l'arme avec laquelle il a tiré, un fusil de chasse. L'homme faisait de ball-trap il y a plusieurs années et il avait donc conservé son arme à son domicile.
L'enquête va bien sûr se poursuivre. L'audition de la victime, Antoine Cayrol, toujours dans un état très sérieux ce mercredi soir, pourrait être capitale.