Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Apéro WhatsApp : pompiers et gendarmes interviennent pour porter secours à un homme ivre chez lui

Gendarmes et pompiers ont dû forcer la porte d'une maison à Romorantin samedi soir parce que l'occupant ne donnait plus signe de vie. Ce sont des amis qui partageaient un apéro à distance avec lui, via Whatsapp, qui ont donné l'alerte après l'avoir vu disparaître de l'écran. En fait, il était ivre.

Illustration apéro entre amis pendant le confinement par visio téléphone style Skype ou WhatsApp
Illustration apéro entre amis pendant le confinement par visio téléphone style Skype ou WhatsApp © Maxppp - Richard MOUILLAUD

Les gendarmes et les pompiers du Loir-et-Cher ont dû intervenir chez un particulier samedi soir à Romorantin. L'homme était dans sa maison, mais ne répondait plus. Les forces de l'ordre ont dû forcer la porte et l'ont découvert à terre, ivre. Il avait (beaucoup trop) bu dans le cadre d'un "apéro WhatsApp", très en vogue depuis le début du confinement.

Un "apéro WhatsApp"

Cette soirée du samedi 25 avril commence par un apéritif à distance organisé par plusieurs amis, confinés chez eux, mais désireux de partager un bon moment : chacun se connecte via son smartphone ou ordinateur portable et peut échanger avec les autres participants qu'il voit grâce à la vidéo. Sauf que cet "apéro WhatsApp" a mal tourné.

L'homme disparaît du champ de la caméra, les amis appellent le 18

Vers 23h15, l'un des participants, qui est seul dans sa maison à Romorantin, se se lève, et disparaît du champ de sa caméra. Il ne répond plus à ses amis connectés à distance, et ne réapparaît plus. Il ne répond pas non plus au téléphone. Inquiets, ses amis finissent par appeler les pompiers qui, eux mêmes, alertent la gendarmerie du Loir-et-Cher.

L'homme avait bu deux bouteilles de vin à lui seul

Pompiers et gendarmes arrivent, frappent à la porte, aux fenêtres, aux volets. N'obtenant pas de réponse, ils forcent la porte d'entrée et découvrent l'homme à terre, conscient mais complètement ivre. Il leur raconte s'être levé pour aller aux toilettes, puis être tombé et s'être endormi à terre. Il faut dire qu'il avait bu deux bouteilles de vin, indique-t-il aux gendarmes.

Transporté à l'hôpital

L'homme a dû être transporté au centre hospitalier de Romorantin en observation, il y a passé la nuit. Moralité, indique la gendarmerie : les participants à cet apéro à distance ont eu le bon réflexe en prévenant les secours car l'homme aurait pu faire un malaise ou un coma éthylique, mais "le mieux, quand on voit qu'un participant entame sa deuxième bouteille est de lui dire de s'arrêter là".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu