Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Un SDF condamné à Perpignan pour apologie du terrorisme

vendredi 2 septembre 2016 à 12:25 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon

Un Marocain sans domicile fixe de 43 ans proférait des menaces rue Jean Payra à Perpignan. Il a été jugé en comparution immédiate ce vendredi et a écopé d'un an de prison ferme.

Le palais de justice de Perpignan (illustration)
Le palais de justice de Perpignan (illustration) © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

"Je vais faire exploser la France. Vous les chrétiens je vais vous massacrer. Allah akbar". C'est par ces infamies qu'il accueillait les gens qui refusaient de lui donner de l'argent, fin août, rue Jean Payra à Perpignan.

Bon nombre de personnes ont eu peur, certaines ont couru, une dame est même tombée en criant qu'un musulman était devenu fou. Un témoin a fini par alerter la police.

L'homme, un Marocain de 43 ans, a aussitôt été arrêté. Sans domicile fixe, il n' a plus de titre de séjour en France depuis 2010. Mais il n'a pas d'argent pour retourner au pays. Alors quand il est frustré, il "pète un câble".

" Je n'ai jamais dit ce genre de choses" dit-il à la barre, sans convaincre personne.

Dans le contexte d'attentats qui se multiplient sur notre territoire (le procureur les rappelle d'ailleurs un par un : de Mohamed Merah en 2012, jusqu'au prêtre de Saint-Etienne-de-Rouvray assassiné le 26 juillet 2016), ce genre de propos est extrêmement dangereux.

L'homme a été condamné pour apologie du terrorisme à un an de prison ferme, avec interdiction de fouler le sol français pendant 10 ans.