Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Appel au calme du parquet et de la police autour de la vidéo de Rive-de-Gier

jeudi 26 juillet 2018 à 18:45 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Il faut garder son calme et surtout ne pas souffler sur les braises. C’est en substance le message du parquet et de la police autour de l’enquête sur une vidéo qui fait grand bruit à Rive-de-Gier.

Sur la vidéo, un policier municipal fait face à des jeunes.
Sur la vidéo, un policier municipal fait face à des jeunes. © Maxppp -

Rive-de-Gier, France

Une vidéo de Rive-de-Gier a été vue des dizaines de milliers de fois. Une vidéo qui a depuis été retirée du réseau social Instragram. Un petit film court qui montre un policier municipal et des jeunes le narguant. Un film qui a attisé ces derniers jours les tensions entre l’opposition et la majorité municipale ripagérienne. Les deux camps se renvoyant la balle sur le thème "le nécessaire n’est pas fait pour assurer la sérénité dans la commune."  Le maire Jean-Claude Charvin assurant notamment avoir alerté a plusieurs reprises la députée de la circonscription et saisi le procureur de la république.  

Pas de plainte   

Selon le parquet pour le moment aucune plainte n’a été déposée. Et pas sûr que l’enquête soit bien longue sur ce dossier. Pour les enquêteurs, il n’y a pas de quoi s’emballer autour de cette vidéo qualifiée de "selfie amélioré". En tout cas les policiers ne sont pas inquiets et ils ne voient pas a priori de motifs de poursuite. Le parquet – pour le moment – semble aller dans leurs sens.     

Retour au calme   

Le message des autorités judiciaires est donc à l’apaisement alors que du côté politique les esprits s’échauffent. L’idée, c’est évidemment de ne pas envenimer la situation sur le terrain. Entre le 9 et 19 juillet, les incidents se sont multipliés à Rive-de-Gier avec plusieurs voitures brûlées. Depuis une semaine, c’est plus calme. Il ne faudrait pas rallumer la mèche en évoquant une vidéo qui n’est même plus visible.