Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

On approche de la fin du marathon judiciaire dans l'affaire Emeline Perfeito, la gynécologue sera jugée

-
Par , France Bleu Béarn

La cour de cassation a rejeté aujourd'hui le pourvoi déposé par la gynécologue impliquée dans la mort d'Emeline Perfeito. Il n'y a plus de recours possible, elle sera jugée pour homicide involontaire.

Les parents et le frère d'Emeline avec leurs avocats.
Les parents et le frère d'Emeline avec leurs avocats. © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Cet arrêt de la cour de cassation intervient après presque 8 ans de combat pour la famille Perfeito. Le 17 juin 2012, Emeline Perfeito approchait du terme de sa grossesse, elle se plaignait de violentes douleurs, et la gynécologue n'avait pas diagnostiqué l'occlusion intestinale qui l'a tuée. Elle n'avait que 24 ans. Depuis, sa famille n'a jamais abandonné son objectif : un procès pour que la gynécologue s'explique. Elle sera jugée par le tribunal correctionnel de Pau.

José Perfeito le père d'Emeline

C'est un soulagement, c'est un but qu'on a atteint, c'est juste un soulagement, je ne ressens aucune joie, aucun plaisir, aucune gloriole. C'est juste une satisfaction d'avoir obtenu que justice soit faite. 

"On a réussi à ce qu'elle puisse surtout parler et répondre aux questions qu'on se pose, qui sont des questions très douloureuses". 

José Perfeito espère surtout que son drame permettra d'en éviter d'autres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu