Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Après 3 mois d'enquête, la police interpelle un homme qui avait roué de coups un SDF, retrouvé mort dans un squat

jeudi 14 mars 2019 à 11:33 Par Germain Treille, France Bleu Limousin

En décembre dernier, le cadavre d'un homme de 38 ans avait été découvert dans un squat près de la gare des Charentes à Limoges. Après trois mois d'enquête, la police a réuni assez de preuves pour démontrer qu'il s'agit d'une bagarre qui a mal tourné.

Illustration :  commissariat de police
Illustration : commissariat de police © Radio France - Stéfane Pocher

Limoges, France

Ce sont des investigations longues et minutieuses qui ont permis aux policiers de remonter jusqu'à l'auteur des coups mortels.

Tout commence le 4 décembre dernier. Un squat, un corps sans vie, un cadavre en état de décomposition avancé. Un homme non identifié. Personne n'avait signalé sa disparition. Sur place, ce jour-là, les enquêteurs suspectent déjà un caractère criminel. L'autopsie confirmera leur intuition. Des fractures, des ecchymoses sont constatées. Pendant ce temps-là, les policiers réussissent à identifier la victime : un SDF de 38 ans qu'ils connaissent bien. Placé sous contrôle judiciaire, il venait régulièrement pointer au commissariat. Mais en novembre 2018, plus rien.

Des fractures constatées lors de l'autopsie

L'exploitation des communications téléphoniques et plusieurs auditions dans son entourage vont leur permettre de mettre la main sur trois de ses connaissances, susceptibles d'avoir été en contact avec lui à cette période. Lundi dernier, 11 mars tout s'accélère. Interpellations, gardes à vue des suspects. 

Placé en détention provisoire pour violences volontaires ayant entraîné la mort

Pendant les auditions, un homme de 51 ans reconnait s'être violemment disputé avec le marginal de 38 ans, sur fond d'alcool. La police découvre, dans un autre squat fréquenté par l'auteur des faits, des effets personnels appartenant à la victime. Hier, mercredi 13 mars, cet homme a été placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.