Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après 37 heures d'opération, le spéléologue a été sorti du gouffre Berger

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le jeune homme a été extrait du gouffre vers 13h15, ce vendredi. Il a fallu plus de 200 personnes pour mener l'opération de secours.

Sauvetage au gouffre Berger - Photo d'illustration
Sauvetage au gouffre Berger - Photo d'illustration © Maxppp - Patrick GUYOT

Engins, France

Déclenché dans la nuit de mercredi à jeudi, le secours a été de longue haleine...

200 secouristes, 37 heures d'opération

Le jeune homme, membre de la Fédération française de spéléologie, était bloqué au fond du gouffre car il souffrait d'une entorse. "Quand on a trouvé la victime, qui était depuis deux jours et demi sous terre, il a fallu la prendre en charge dans une topographie complexe et dangereuse, explique André Benkemoun, directeur des pompiers de l'Isère, qui commandait de l'opération. Il fallait sécuriser la remontée... Ça demande du monde !"

Plus de 200 personnes, qui se sont relayées pendant 37 heures, pour sortir le spéléologue de 21 ans du gouffre. La remontée a été très laborieuse... "Dans un gouffre, vous avez des passages qui font 80 centimètres de large et 50 centimètres de haut, continue André Benkemoun. Dans ces moments-là, la vitesse de progression est très lente."

Une dizaine de véhicules et l’hélicoptère de sécurité civile de l’Isère ont été mobilisés. Durant l'opération, un pompier a été légèrement blessé au poignet après une chute.

Toujours explorer en groupe

La préfecture de l'Isère a salué "le sang-froid, la réactivité, le professionnalisme et l'altruisme" des secouristes. Les services de l'Etat rappellent également de "respecter les règles inhérentes à cette pratique sportive à risque". À savoir, être prudent, expérimenté et partir en groupe.

Le jeune spéléologue était pourtant descendu avec deux autres personnes. Mais le trio s'était ensuite séparé.

Choix de la station

France Bleu