Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après avoir dénoncé un voleur sur Facebook, il retire son message polémique

vendredi 3 août 2018 à 0:13 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu

Le médecin-chef d'une clinique près de Béziers (Hérault) a finalement retiré le message polémique qu'il avait posté sur sa page Facebook. Il avait mis en ligne plusieurs photos d'un homme en l'accusant de voler dans les chambres des patients. Il regrette la forme mais pas le fond.

Le médecin-chef regrette certaines choses mais pas toutes
Le médecin-chef regrette certaines choses mais pas toutes © Maxppp -

Boujan-sur-Libron, France

Le Dr Bruno Denat ne comprend pas pourquoi les révélations de France Bleu Hérault ont eu un tel écho médiatique. Le 30 juillet, le médecin-chef de la clinique Le Val d'Orb de Boujan-sur Libron, près de Béziers, a publié un message sur son compte Facebook dans lequel il traite un homme de voleur. Selon lui, il "entre dans toutes les chambres, fait les placards et les tables de nuit des malades pour piquer l'argent et les cartes bleues". Six photos de cet inconnu, extraites des bandes de la vidéosurveillance de la clinique, ont également été publiées, le livrant ainsi à la vindicte populaire.

"On va le crever"

Trois jours plus tard, son message avait été partagé plus de 9.000 fois et commenté près de 400 fois. Des commentaires injurieux pour la plupart, appelant parfois à la violence comme celui de Frédéric : "On va le crever." Finalement ce jeudi, le message et les photos qui l'accompagnaient avaient disparu du compte Facebook du médecin.

Réaction excessive ou acte citoyen ?

Le Dr Denat veut bien admettre que sa réaction a été excessive. Qu'il n'aurait pas du se servir des bandes de la vidéosurveillance de la clinique pour en extraire les six photos de cet homme, facilement identifiable, en train de déambuler dans les couloirs du centre de rééducation. 

Mais le mea culpa s'arrête là. "J'ai commis un acte citoyen" dit-il. Et il répète que l'inconnu, qui semble avoir une soixantaine d'années, n'avait rien à faire dans cette clinique. Il persiste à dire qu'il l'a vu entrer dans plusieurs chambres de malades. Qu'il l'a vu retourner sur le parking et mettre plusieurs objets dans le coffre de sa voiture avant de s'en aller. "Ce n'est pas le comportement de quelqu’un qui vient rendre visite à une autre personne". Son seul regret, c'est que les images ne permettent pas de lire sa plaque d'immatriculation.

Le message et les photos (floutées par nos soins) qui ont été supprimés du compte Facebook - Aucun(e)
Le message et les photos (floutées par nos soins) qui ont été supprimés du compte Facebook - Capture d'écran