Faits divers – Justice

Après avoir été muré, l'immeuble de Janine à Puteaux victime d'un incendie

Par Mélodie Viallet, France Bleu Paris jeudi 3 novembre 2016 à 5:00 Mis à jour le jeudi 3 novembre 2016 à 8:39

L'immeuble de Janine à Puteaux a été incendié.
L'immeuble de Janine à Puteaux a été incendié. © Radio France - Mélodie Viallet

A Puteaux, le calvaire de Janine continu. Après avoir été muré, l'immeuble insalubre de Janine a été incendié. Janine, qui attend d’être relogée depuis des années s’accroche à son taudis, de peur de se retrouver à la rue.

La situation de Janine est très préoccupante. Cette femme de 53 ans, vit depuis des années dans un appartement insalubre en plein cœur de Puteaux, rue Jean Jaurès. Son propriétaire a vendu l’immeuble à un promoteur (Vinci), il y a des mois sans lui dire qu’une habitante était toujours dans les lieux. Dans la nuit de dimanche à lundi son immeuble est incendié. "J'ai été réveillée vers quatre heures par des fumées, ils y en avaient de partout. Les pompiers m'ont sortie par la fenêtre". Janine vivait déjà dans des conditions épouvantables mais aujourd'hui c'est pire que tout, pour arriver jusqu'à son appartement c’est le parcours du combattant. Il faut passer par une cour, marcher dans des tas déchets, puis emprunter de tous petits escaliers branlants et complètement noircis par l’incendie .

La cour de l'immeuble de Janine qu'elle doit emprunter pour monter chez elle  - Radio France
La cour de l'immeuble de Janine qu'elle doit emprunter pour monter chez elle © Radio France - Mélodie Viallet

Il ne reste que Janine dans l'immeuble, sa fille handicapée et maman d'un bébé et partie vivre chez son frère près de la Suisse. Dans l'appartement de Janine, il n’y a pas d’eau depuis un an, les toilettes sont bouchées, et maintenant avec l’incendie, il n'y a plus d’électricité et de la suie s'étale de partout sur les murs, le sol et le plafond. Tout menace de s’effondrer. Mais Janine n’a pas d’autres endroits où aller.

"Je n'ai pas de familles ici et pas d'amis, je suis seule et personne ne m'aide"

Janine pense que c'est son propriétaire qui a mis le feu ou alors qu'il a envoyé quelqu'un pour le faire : "Il me menace de mort depuis des années, et m'a dit qu'il allait mettre le feu ici !" Cet été son immeuble avait déjà été muré. Avec l'aide de voisins, Janine avait dû détruire le mur en béton pour rentrer chez elle.

"Ce n'est pas une vie ! Ça me rend malade."

Le calvaire de Janine à Puteaux : reportage de Mélodie Viallet

La préfecture s'engage à trouver une solution rapidement

Aujourd'hui Janine est désespérée, elle attend depuis des années une solution de relogement, et comme elle n'a pas les moyens d'aller ailleurs elle s’accroche à son taudis. Pourtant, depuis 1999, elle dépose chaque année un dossier pour obtenir un HLM. Mais rien ! En 2011, son propriétaire a même été condamné par le tribunal administratif de Pontoise, qui a aussi ordonné à la préfecture de lui trouver un appartement dans le cadre d’une procédure Dalo (Droit au logement opposable). Le propriétaire n'a pas donné suites à nos sollicitation. Le sous-préfet des hauts de Seine explique être au courant de cette situation honteuse : "Nous savons qu'elle vit dans des conditions épouvantables, nous essayons de trouver une solution, mais à Puteaux, il n'y a pas beaucoup d'HLM accessible financière pour Janine qui touche le RSA". Janine est reçue jeudi 3 novembre en préfecture.