Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Après avoir grelotté, les Provençaux ont chaud... et ça va durer

jeudi 12 novembre 2015 à 12:03 France Bleu Provence

Une quinzaine de jours seulement après avoir été surpris par un petit coup de froid précoce, les Provençaux ont, eux aussi, remis les doudounes au placard, ressorti les tee-shirts et même les maillots de bain ! Un épisode de grande douceur qui dure...et selon un spécialiste, c'est loin d'être fini !

Des clients en tee-shirt sur une terrasse du Vieux Port de Marseille
Des clients en tee-shirt sur une terrasse du Vieux Port de Marseille © Maxppp

Marseille, France

En Provence, comme partout ailleurs, le temps du 11 novembre avait plutôt des allures de météo de Pâques ! Vingt degrés à l'ombre, davantage en plein soleil et voilà les terrasses bondées, occupées par des veinards en tee-shirts. Maillots de bain de rigueur sur les plages de Marseille, de la Côte Bleue et du Var. Et même, baignades dans une très agréable Méditerranée à 18 - 19 degrés, trois degrés de plus que la mer en Bretagne en plein été !

"Du jamais vu depuis que les relevés météos existent ! "

Une douceur que l'on pressent exceptionnelle, ce que confirme Paul Marquis, fondateur de la page Facebook "La Météo du 13" (des Bouches-du-Rhône), suivie par plus de 25.000 fans : "Un épisode doux aussi long en novembre, c'est tout simplement du jamais vu depuis la création des relevés météorologiques il y a 110 ans, à Marignane, Salon-de-Provence et Istres par exemple".

Records de chaleur tous les jours

Ce passionné de la pluie et du beau temps est formel : "Les incroyables températures actuelles sont dignes d'une fin avril - début mai. Soit 10 à 14 degrés de plus que les moyennes d'une première quinzaine de novembre ! Des records de chaleur sont battus presque tous les jours en Provence." 

Merci El Niño !

Pour Paul Marquis, il y a deux principales explications qu'il a détaillées ce jeudi sur France Bleu Provence, au micro de David Aussillou : "Cette douceur, c'est grâce à El Nino, ce courant d'air chaud du Pacifique qui rend les mers et les océans de plus en plus chauds. Et bien sûr, il y a le changement climatique. Même s'il est impossible d'évaluer précisément sa part de responsabilité, je pense que ce genre d'épisode de grande douceur sera de plus en plus fréquent dans le futur".

Le plus fort, c'est que ces températures printanières vont durer "au moins jusqu'au 20 novembre et probablement au-delà".  Ah bon ? Nous pensions pourtant que les prévisions météos étaient fiables à seulement une semaine. "Pas dans cette configuration, précise Paul Marquis. 

"Quand un anticyclone aussi puissant est bloqué comme ça, les prévisions peuvent aller jusqu'à 15 jours."

Et LA question que beaucoup se posent :  il se présente comment, l'hiver 2015-2016 ? Le Monsieur Météo provençal... se mouille :  "Mi-octobre, nous avons frôlé les gelées. Or, par le passé, les petits coups de froid automnaux précoces ont été suivis par des hivers doux.  Et puis quand El Niño est bien installé comme maintenant, ça nous donne un hiver clément dans 80% des cas. Même si un ou deux petits épisodes neigeux ne sont pas à exclure comme souvent en Provence".

Paul Marquis n'est pas tendre avec les autres oracles qui prédisent un hiver très froid : "Ils disent ça pour vendre des articles, c'est tout."

Des séries de trois hivers 

Enfin, le créateur de "La Météo du 13" a constaté qu'en Provence, "les hivers fonctionnent pas séries de trois. On arrive dans le troisième hiver doux. Ça veut dire qu'en théorie, l'hiver 2016-2017 sera, lui,  plutôt froid".

Rendez-vous aux printemps prochains pour évaluer le bien-fondé de toutes ces "prévisions - prédictions" !