Faits divers – Justice

Après l'accident dans l'Aube, des questions sur les transports d'enfants

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 23 juillet 2014 à 17:13

Accident de la route à Troyes , victimes de Nangis
Accident de la route à Troyes , victimes de Nangis © Radio France/Olivier Boy

La tragédie qui s'est jouée dans le département de l'Aube a ému la France entière jusqu'à la Loire et la Haute Loire. Et on est en droit de s'interroger sur la sécurité qui entoure les transports d'enfants.

C'est toujours l'émotion après l'accident qui a coûté la vuie à cinq enfants et un animateur d'un centre de loisirs de région parisienne, mardi soir dans l'Aube. La collision a été très violence puisque ce fut choc frontal entre un minibus et un camion, sur une route départementale. Ce drame qui a ému toute la France pose énormément de questions. Que s'est-il passé pour que le minibus se déporte sur la gauche et vienne heurter le poids lourd qui arrivait en sens inverse ? Les conditions de sécurité sont elles suffisantes pour des déplacements qui impliquent les enfants ? Une chose est certaine, c'est la sécurité qui doit passer avant toute chose.

"Les conducteurs de minibus ne sont pâs choisis au hasard. On est conscient des règles à mettre en place pour assurer la sécurité maximum"

Accident Minibus BOB Nadine

Le règlement est strict : pour conduire 9 personnes dans un minibus comme c'était le cas dans l'Aube, il faut avoir au moins 21 ans et 2 ans de permis minimum. Mais est ce que c'est bien suffisant ?

"Il faudrait peut être un permis spcéialisé au-delà d'un nombre de passagers. Pour les centres aérés il faudrait une personne dédiée à la conduite"

Accident Minibus BOB

Reportage de David Valverde au centre socio-culturel Arlequin à St Etienne