Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'accident mortel sur l'A9, le chauffeur du poids lourd sera mis en examen

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Trois morts dans la nuit de vendredi à samedi sur l'A9 à Nîmes : un poids-lourd à contresens avait percuté une voiture. Le camionneur sera mis en examen lundi 11 janvier pour "homicide involontaire par conducteur aggravé par la violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence".

3 morts dans une collision frontale entre une voiture et un poids-lourd à contresens sur l'autoroute A9 à Nîmes
3 morts dans une collision frontale entre une voiture et un poids-lourd à contresens sur l'autoroute A9 à Nîmes © Maxppp - Vincent Voegtlin

Le choc avait été très violent. Le poids-lourd à contresens avait percuté la voiture qui venait en sens inverse. A bord, un couple, 48 et 44 ans, et un de leurs enfants âgé d'une vingtaine d'années. Tous trois, Portugais, étaient tués sur le coup. Le conducteur du poids-lourd, un Polonais de 62 ans, légèrement blessé, sera mis en examen lundi 11 janvier pour homicide involontaire par conducteur aggravé par la violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence.

Ce chauffeur est entendu par les enquêteurs depuis samedi 9 janvier, lorsqu'il a été placé en garde à vue. Il n'avait pas d'alcool dans le sang, il faut encore attendre pour avoir les résultats complets de l'analyse de sang : produits stupéfiants ou médicamenteux. Un accident difficilement explicable. Ce chauffeur avait effectué sa coupure sur l'aire de repos de Marguerittes-sud et c'est en repartant, peu avant 2h30, qu'il s'est engagé sur l'A9 à contresens.

Aux enquêteurs, il n'aurait jusqu'à présent donné aucune explication satisfaisante. L'homme connaissait cette aire de repos, c'est ce qu'il a affirmé. "Pourtant il y a six grands panneaux de sens interdit sur cette aire de repos" note la justice. Les interrogatoires vont se poursuivre encore dans cette affaire qui sera désormais menée par un juge d'instruction,  une information judiciaire va être ouverte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess